LaTeleLibre.fr

Ma Photo

Exalead

  • Un nouveau moteur 100% français

Blog powered by Typepad
Membre depuis 01/2006

COMPTEUR

« MADÂME AU CINÉMA L'ENTREPÔT! | Accueil | MADAME, MONSIEUR ET MADÂME »

Commentaires

fred

Je m'étonne de l'emploi de l'expression "vidéo pirate". La personne qui film est à quelques mètres de Ségolène Royal et le fait devant toutes la salle sans que cela semble déranger qui que ce soit puisque beaucoup regardent dans sa direction sans réagir. D'ailleurs dès le début et au moment où Ségolène Royal parle, cette dernière regarde dans sa direction. Si elle avait voulu ne pas être filmé, elle l'aurait fait immédiatement puisque cela ne se fait pas à l'"insu de son plein grè". Par contre, ce qui est sûr ç'est qu'elle n'a pas donné son accord pour la diffusée.

Philippe

Quelle proportion de profs du public est concernée, par des cours donnés dans des écoles de soutien. Quand il m'arrive d'évoquer les heures de boulots des enseignants avec des copains du métier, ils ou elles m'ont toujours mis en avant les heures de préparation des cours, les corrections, les réunions, le temps de transport...Ceux que je connais m'ont tout l'air de bosser pas mal en dehors des heures où ils sont au collège, mais chez eux, alors qu'en écoutant ce que dit Ségolène Royale on a l'impression d'un truc courant que de faire des heures sup privées. Bon en même temps, en ce moment, moi je me dis, même seulement dix sept heures, je veux bien...

François

Bonsoir c'est François...
Bien sûr que ce sont des profs du public qui bossent chez Acadomia !
Comme dans beaucoup d'organismes de formation privés !
Une fois qu'ils ont fait leurs heures au collège ou au lycée, ils ont encore beaucoup de temps pour bosser...ailleurs !

Chaurand

Ségolène Royal fait clairement du clientélisme. Elle tape sur les profs, parce que ça plaît à une bonne part de la population, parce que ça fait bien. C'est stupide, parce que les profs comme moi qui ont le choix, vont simplement aller voir ailleurs pour gagner leur vie, il ne restera que ceux qui glandent - car glander 18 heures, 20 heures ou 35 heures, le résultat est le même. C'est ce qui s'appelle la sélection adverse. Je vous le dis, dans ce que d'autres ont appelé "le mammouth", ils y a aussi des gens qui sont capables de se prendre en main, de se former, et d'aller voir ailleurs si l'ambiance est meilleure.

Erik

Je connais un certain nombre de prof personnellement... Je pense qu'il accueilleraient volontier une pointeuse pour travailler 35 heures par semaines (le travail reste au college, les soirées libres et les vacances réservées uniquement aux vacances)...
Cela induit que les colleges disposent de salles des professeurs qui contiennet assez de place pour tous les prof qui ne sont pas en cours et que du materiel informatique (actuellement c'est le matériel personnel qui est utilisé) soit aussi disponible...
D'apres ce que je sais, actuellement les salles des profs sont trop petites pour que certain puissent travailler en meme temps que d'autres prennent un café ou fumer une cigarette... Les casiers dont ils disposent sont trop petit pour contenir les copies en cours de correction (sans meme parler des cours préparés et des bouquins), pour les chanceux qui en ont un.
Je vais pas etre aussi virulent que sur ces blogs : http://perso.orange.fr/notules/archives/11-01-2006_11-30-2006.html#265,
http://petaramesh.org/2006/11/10/488-trop-des-copains-elle-va-se-faire-, je vais etre optimiste et dire oui c'est possible ! Mais il faudra faire un investissement conséquent ! Ca m'a pas l'air d'etre dans l'air du temps... Qui sait, pour une fois un(e) politique saurait ou trouver l'argent pour ce qu'il propose ? ?

Silvestre

D'abord, Madame Royal commence par dire une grosse bêtise : ce n'est pas au collège que les problèmes commencent mais à l'école primaire; pourquoi ? Parce que depuis plus de 20 ans l'Education nationale a été mise dans les mains des charlatans des sciences de l'éducation qui ont été à la source de toutes les réformes catastrophiques initiées par les gouvernements de gauche ou de droite ! Madame Royal a d'ailleurs joyeusement participé à ce massacre en compagnie de Monsieur Allègre !
Pour plus de détails sur ce que j'affirme, allez sur les sites suivants :
- bonnet d'âne
- sauvez les lettres
- école et politique
- Michel Delord
- Reconstruire l'école
Il est absolument scandaleux qu'une prétendue socialiste assène des arguments dignes du pire des poujadistes et qu'aucun de ses auditeurs n'élève un semblant de protestation ! Il y a certainement des enseignants qui donnent des cours dans des instituts privés de rattrapage, mais c'est une toute petite minorité (d'ailleurs ces instituts recrutent surtout chez les étudiants) les conditions de travail étant telles que le double emploi est impossible ( emploi du temps, transports, préparationns, corrections, réunions...et fatigue)
Quant à ceux qui pensent que le métier d'enseignant consiste uniquement en heures de présence devant les élèves je n'ai qu'une question à leur poser: qu'attendez-vous pour intégrer cette catégorie de privilégiés, on manque de profs dans les banlieues...Et puis c'est tellement "facile" d'avoir le CAPES !

Christopher

Je suis tout simplement écoeuré, pas que Ségolène Royal attirait auparavant mon admiration, loin de là.
Je prépare le concours de professeur d'EPS (clin d'oeil à John Paul et sa rencontre des Staps de Paris fev-mars 2006), j'étudie actuellement pour le concours une 50aine d'heures par semaine, j'ai déjà une Licence et si par chance j'arrive à faire partie des 400 enseignants qui auront un poste cette année sur 9000 candidats, j'aurais en plus de me retrouver en ZEP la chance de faire des heures de soutient scolaire gratuit?
Je ne crois pas étudier pendant près de 5 ans pour être reconnu Cadre A de la fonction publique avec une mission de "création", pour entendre dire que je travail moitié moins que tous les citoyens français! Car précisons le, les leçons ne sont pas toutes prêtes par avance, et tous les élèves, et toutes les classes sont différents, il faut par conséquent considérer bien plus que ces 17h de présence réelle en classe. Et d'avantage que 35h effectives pour un enseignant débutant pour qui la charge de travail en terme de préparation est immense, tant chaque heure devant les élèves doit être optimisée à son maximum, dans le but de favoriser leurs apprentissages.
Enfin, madame Royal a semble-t-il la mémoire un peu courte, car, je cite:
"C’est sûr, le monde a changé et avec lui les conditions d’exercice du métier d’enseignant. Faire classe est moins facile qu’avant, dès lors que la nation a fait le choix d’accueillir au collège ceux dont, jadis, les parcours scolaires ne se croisaient pas. Rien dans les classes n’est donné d’avance : ni le sens des études ni les règles communes. Les adolescents sont sans doute plus durs à convaincre et à tenir, peut-être même à comprendre. L’engagement requis est plus intense, les situations plus déroutantes, le métier plus exposé.
La mission des enseignants n’est donc pas de tout repos car il leur faut aller à l’encontre de tout ce qui voudrait que le destin d’un adolescent soit scellé d’avance et l’école une simple gare de triage reflétant la naissance."
Ségolène Royal (ministre délégué à l'enseignement scolaire) Texte d'orientation paru au Bulletin Officiel de l'Education National n°23, juin 2006
http://www.education.gouv.fr/bo/1999/sup23/default.htm

Merci, Bonne soirée.

John Paul, c'est la première fois que je laisse un commentaire sur ton blog, je te suis pourtant depuis longtemps. Je te remercie pour le travail que tu fais...c'est un réel plaisir de prendre ma pose et de regarder si du nouveau est sur ton blog.

Bonne continuation, et bonnes présidentielles à tous!
Christopher

Christopher

erratum: je rectifie, le Texte Officiel "Le collège des années 2000" est de juin 99 (et non 2006!).
Désolé
PS: Et je n'ai rien contre la ZEP, je précise, seulement pour un enseignant débutant cela représente un véritable épreuve (appréhension, confiance en soi...) Mais chaque jour des enseignants y font un travail remarquable.

Eric Mouchet

Oui, Ségolène Royal a déjà fait beaucoup de mal à l'Education Nationale et j'ai bien peur que cela continue ! Si les militants socialistes, qui comptent parmi eux beaucoup d'enseignants pouvaient enfin réagir ! Avant jeudi SVP ! ;-)

bilto

Genial, mais ceux qui dégotent ces ptites videos, comme le plan bourdieu il y a dix jours, nous ravissent.
Un tabou va t'il s'effondrer sous les yeux de mes copines du SNES, celui du vrai niveau de vie des profs???
Le fond?
Les profs qui cachetonnent (jusqu'a 18h par semaine! allez voir les contrats de travail) chez Acadomia, doivent pas beaucoup se fatiguer au college, mais bon, au moins ceux la sont honnètes et déclarés.
Quid de ma copine agrégée, 2700 nets par mois, qui en cinquante heures de cours privés à cinquante euros de l'heure, double son salaire, cent pour cent en cash et au black bien sur.
Vous avez entendu d'un prof attrapé pour travail dissimulé ou évasion sociale et fiscale?
Y'a pas de problème? On les vire de l'EN? Omerta comme d'hab en salle des profs? Le bizness des prépas? Le cout d'une mention TB au bac pour un élève moyen?
Camarades des ZEP, vous vous faites avoir, mais par les pontes même de votre métier. Faites bloc, ou ouvrez les yeux.

Lopez23

C'est marrant comme ses voisins de table ont l'air consterné et effrayé...
Royal n'a pas de voix, elle n'a que des points dans les sondages. En tout cela, elle est comme Sarkozy...

marolla

Bonsoir
Comme d'ab il est idiot de généraliser sur le comportement des profs. Il y en a qui n'ont jamais préparé un cours (ils peuvent quand même quelques corrections), avoir juste un sifflet et un ballon de foot, d'autres qui sont à 50 heures et plus et déjà bénévoles, et toute la panoplie intermédiaire, avec les scandales divers des cours privés payants ou colles prépa.
On touche du doigt la misère du système, en moyens, en imagination, pas en dévouement ni en sérieux.
Mais on est bien obligé de se demander pourquoi avec tant de moyens tout de même et tant d'investissement des personnes, un quart d'une classe d'âge n'a aucun diplome, 60 % de lauréat ont un diplome sans aucune relation avec les métiers existants. C'est d'autant plus énervant que l'éducation est bien plus la clef de l'avenir qu'une baisse du coût de la main d'oeuvre.
Mettre les problèmes sur la table, c'est déjà assez courageux, accepter de penser que les solutions en catalogue n'existent pas encore largement autant.
Choisie ou non, Ségolène aura eu 2 mérites, rendre le débat aux citoyens (et aux seuls commentateurs patentés) et poser quelques pb de fond.

stephane

Je crois qu'à nouveau l'intervention de Ségolène montre le mépris et la méconnaissance du milieu enseignant (et de son travail) par les technocrates énarques qui ont des avis sur tout sans connaitre ce dont ils parlent ! Elle se trompe d'ailleurs sur l'horaire des profs car 17 heures ne correspond à aucun horaire officiel. Première remarque, avant de lancer des propositions maladroitement démagogiques (le syndrome Allègre !) il faut mieux interroger ceux qui sont concernés et étudier le dossier !
Je me souviens du petit frisson que je ressentis quand, avant les élections de 2002 je vis dans un journal que Jospin avait rencontré Allègre dans un bar et qu'ils avaient été photographiés ensemble. Quel con, mais quel con ! Quelques centaines de milleirs de voix perdues d'un coup ! Allègre qui fut le pire des ministre, le plus démagogique et le plus méprisant, avec cette superbe du nanti fier de sa "réussite" qui toise le prolétariat des profs de banlieue depuis ses salons parisiens, ce grand mégalomane autosatisfait, ce Le Pen de "gauche" (caviar ), n'est pas pour rien dans la débacle de Jospin en 2002. Je crois meme que sa responsabilité a été bien sous estimée ! Mais qu'on se rassure avec ses droits d'auteur, ses piges, ses conférences payantes, ses revenus de prof, il peut , du haut de ses dizaines de milliers d'euros mensuels donner des leçons aux simples ouvriers... Et, lui qui n'a jamais mis les pieds en banlieue pour bosser vraiment, dire à chacun comment s'y prendre ! Ségolène Royal fait une grossière erreur en lui emboitant le pas. Elle ne gagnera pas les voix de droite sur ce sujet. Elle perdra quelques dizaines de milliers de profs, un électorat influent, militant et souvent convaincant. Son intervention, avec cette tonalité pète-sec de petit chef sur de lui est assez consternante. À l'épqoue d'Allègre, un seul homme politique eut le courage, je le rappelle, d'élever sa voix pour défendre les "pelés, les galeux". Alors que le consensus populiste et démagogique avait gagné tous les journaux et l'Assemblée Nationale, un seul donc s'éleva contre la marée boueuse du dénigrement général : un seul ! Il s'appelait François Bayrou...
Quant à moi, super privilégié puisque prof en collège (j'ai la betise, je le reconnais, d'avoir toujours refusé d'enseigner ailleurs car j'aime les élèves de cet age et je crois qu'il est déterminant), quant à moi donc, simple prof agrégé de collège depuis une vingtaine d'années, qui passe encore ces week-end à bosser, sacrifiant souvent une journée dominicale, c'est un sentiment de lassitude immense et d'écoeurement que je ressens.
Il y a beaucoup de propositions à faire pour améliorer un système dont les profs ne sont pas responsables, je le rappelle. Les politiques ont tendance à se défausser sur des boucs-emissaires dès qu'il y a une difficulté. Et chacun a tendance a voir les privilèges (souvent fantasmatiques) des autres sans examiner les inconvénients...L'envie est universelle mais n'est pas souvent "objective"... Quant à moi qui, depuis des mois, défend la candidature Ségolène, je vous le dis aujourd"hui, adieu Ségolène (les socialos démagos de salons parisiens ras le bol), bonjour François !

Elisa Jacques

Les professeurs font sûrement bien plus de 35 heures de travail puisqu'ils ont à préparer leurs cours et à corriger les copies.

Beaucoup de travail à domicile et une maigre paye. Les dévalorisés en plus ne me paraît pas très judicieux pour la paix scolaire.

Laurent

bonjour,
réaction sur ce sujet - je viens de voir la vidéo ce matin -, plutôt réservée.
que dit la fin de son discours? pourquoi le film s'arrête-t-il brutalement?
que nous devions passer plus de temps dans l'enceinte de nos établissement ne me semble pas forcément négatif (hé oui, je dis "nous", je suis du clan...) mais dans un bureau individuel avec du matériel digne du 21° siècle (ordinateur, connexion internet digne de ce nom, possibilité de laisser des affaires sur place pour travailler, pouvoir y recevoir les parents etc.), mais sur ce point-là le dinosaure Éduc Nat ne semble pas à la hauteur.
Nous pouvons aussi donner des heures de soutien (mais plus de 3h hebdo cela me semble difficile) mais payées ! merde ! (pardon) pourquoi faudrait-il que nous travaillions gratuitement ?
L'éducation nationale, publique, gratuite républicaine etc cela a un coût, c'est une dépense, point final, et il faut que tout un chacun s'en rende compte et l'accepte. les hommes politiques ne cessent de nous taper dessus sous prétexte que nous coutons cher, c'est vrai d'ailleurs, et alors? un système performant, ça se paye, le notre n'est pas si inefficace qu'on veut bien le dire.
On entend souvent par ailleurs que nous ne sommes pas efficaces. mais quand il faut changer quelque chose on ne nous écoute jamais, or, désolé, les "pros" c'est nous pas les aseptisés du cerveau qui pérorent à plein ministère au coeur de notre chère capitale !
des idées, des envies de changer les choses, on en a plein, et pas que chez les syndiqués (dont je ne suis pas d'ailleurs, trop fossilisés !), mais écoutez nous !
bref, changer notre façon de travailler, franchement je ne connais pas beaucoup de prof qui serait contre comme ça a priori. après, aller dire qu'il faut que nous fassions le double de nos heures gratuitement dans des locaux pourris (je n'exagère pas tant que ça) là forcément, ce n'est pas la meilleure proposition qu'on ait entendue ! même le "mammouth" d'Allègre était plus cool à notre endroit ! Madame Royal, de grâce ne vous moquez pas de nous de la sorte, c'est presque digne du dernier des cafés du commerce ce discours !
ah, et puis j'allais oublier : moi, petit prof lambda de petit lycée de province, je fais mon travail avec coeur et en y passant le temps qu'il faut, en me creusant la cervelle pour faire de mon mieux parce que j'aime ce que je fais et ça me prend bien plus que 35 heures en tout par semaine. mais si j'avais le temps, j'irai bien filer 2-3 heures de cours particuliers pour arrondir ma solde de missionnaire de l'ÉN parce que sur ce point-là on se fout un peu de ma gueule !
alors, travailler plus? différemment? d'accord mais il faut nous payer en conséquence et nous donner les moyens matériels de faire ce boulot dans des conditions qui visent à l'efficacité et non au maintien de soi-disant privilèges ! si c'était un métier si "cool", ça se bousculerait aux portes des Capes, or, à ma connaissance, point de "Rush" vers le professorat...
voilà c'est tout.

Daniel

Une nouvelle fois la grande planification centralisatrice est en marche.

Pourquoi sommes nous obligés de discuter au niveau national de l'organisation interne de chaque établissement de France, de la methode de lecture de chaque établissement de France ?

Donnons l'autonomie à chaque établissement, avec un chéque éducation aux éleves, libres de le depenser là ou ils veulent.

L'autonomie sera encadrée par des normes de qualité, mais la façon de s'organiser sera interne à l'établissement.

Les profs ne seront plus recrutés par concours national, mais sur entretien avec un diplome type 'ingenieur' ou master avec un CDI à la clé.

Fini l'ironie facile sur les profs.
Fini les débats sans fin à chaque décision centralisatrice d'un ministre de l'éducation..

herve33

Ségolène a t-elle tort de dénoncer certaines dérives qui existent dans l'Education Nationale , elle a au moins le courage de le faire ... Mais là , on elle fait erreur , c'est de généraliser . Je ne pense que tous les profs et instituteurs vont chez Acamedia donner des cours de soutien scolaire .

J'ai 3 enfants au lycée et au collège public , et je suis effaré par le manque de conscience professionnelle de certains profs , qui démotivent complètement les élèves . Et qui sont complètement indifférents à toutes remarques aussi bien des parents d'élèves , que de leurs supérieurs .

Certains profs sont dans l'éducation nationale pour avoir un boulot sûr et pas trop mal payé , parce que de toute manière ils n'auraient pas pu faire autrechose et c'est sur nos pauvres têtes blondes qu'ils se défoulent .

De toute manière , le monde de l'éducation nationale est un monde clos , et toutes critiques à son égard est considérées comme attaque .


herve33

Ségolène a t-elle tort de dénoncer certaines dérives qui existent dans l'Education Nationale , elle a au moins le courage de le faire ... Mais là , on elle fait erreur , c'est de généraliser . Je ne pense que tous les profs et instituteurs vont chez Acamedia donner des cours de soutien scolaire .

J'ai 3 enfants au lycée et au collège public , et je suis effaré par le manque de conscience professionnelle de certains profs , qui démotivent complètement les élèves . Et qui sont complètement indifférents à toutes remarques aussi bien des parents d'élèves , que de leurs supérieurs .

Certains profs sont dans l'éducation nationale pour avoir un boulot sûr et pas trop mal payé , parce que de toute manière ils n'auraient pas pu faire autrechose et c'est sur nos pauvres têtes blondes qu'ils se défoulent .

De toute manière , le monde de l'éducation nationale est un monde clos , et toutes critiques à son égard est considérées comme attaque .


Nicolas

mises à jour "at home". La boucle est bouclée !

pascal

je suis moi même fonctionnaire à lEducation Nationale.
Nous sommes des privilégiés
-18h semaine de travail
-des vacances à gogo
-aucun contrôle notre travail ou si peu de
- de bons salaires
-aucune hiérarche de proximité
la belle vie.... alors taisons nous et mettons nous au boulot

max

J'ai pas mal d'amis prof en college et je crois qu'ils font environ + ou - 35 h par semaine préparation des cours et corrections des copies compris.
Prof c'est dur quand on est un bleu envoyé dans une banlieue parisienne où les 3/4 du temps des cours consistent à rétablir le calme. J'ai certains amis prof la seule chose qui les fait tenir c'est les vacances scolaires et une paye correct! De toute façon quand tu as fait une fac d'histoire c'est soit prof soit caissière à monoprix!

KoZ

Ce n'est pas une vidéo pirate : cf ce qu'en dit le responsable socialiste local (http://www.49avecsego.org/blog/index.php?2006/11/10/52-reponse-de-serge-bardy-aux-allegation-malveillantes ). La réunion était tout à fait officiellement filmée. Ce qui n'était pas prévu, c'est qu'elle soit diffusée.

Pascal (ci-dessus) : je crains que vous ne soyez pas véritablement enseignant. Mais votre contribution est révélatrice de ce que suscitent les propos de Ségolène Royal.

stephane

Pascal,
Fonctionnaire dans l'éducation nationale ? Peut-etre...Prof ? Surement pas. Car je ne connais aucun prof qui travaille uniquement 18 heures par semaine ! Ils ont 18 heures de cours, si vous ne percevez pas la différence, comme certaines personnes extérieures au métier, essayez... Quant au salaire...Je crois que vous etes un humoriste ! Comparez à bac plus 4 ou bac plus 5 au bout de 5 ans de carrière, de 10 ans et de 20 ans avec un niveau de qualification équivalent. Une étude est parue dernièrement ... pour vous donner quelques repères. En 1980, un enseignant à bac + 4 ayant passé un concours difficile, était payé environ 2 fois le SMIC. Savez-vous aujourd'hui à quel niveau cet enseignant est rémunéré en début de carrière ? 1,25 fois le SIMC ! Royal effectivement à bac + 4 pour etre envoyé dans une banlieue très accueillante !
Cordialement.

hum_hum

Je ne voie pas en quoi se lancer bille en tête dans des propos populistes sur des problèmes certes réels, mais donner des solutions arbitraires et sans connaitre la réalité du terrain est courageux en quoi que ce soit.
Elle sait très bien ce quelle fait ! ce genre de propos plaisent bien, cela permet au gens d'avoir quelqu'un à taper. Et surtout ensuite donner une solution miracle parceque madame sait mieux faire que tout le monde !!!!
Courageuse ! Pffff vous êtes bien naïf
Le pen ou sarko n'auraient pas fait mieux...

"Les profs ne seront plus recrutés par concours national, mais sur entretien avec un diplome type 'ingenieur' ou master avec un CDI à la clé."
haha ! Ok mais préparez-vous a sortir les chéquiers pour attirer des bac+5 ingénieur dans un métier aussi mal payé que l'éducation nationale.

mamamia

Si tu es cadre parisien dans le privé à 3000 euros net par mois en début de carrière et 6000 euros en fin c sur tu vas trouver leur salaire ridicule.
Le salaire d'un prof de college c'est combien?
J'ai quelques connaissances prof :1600 net en début de carrière et un peu plus de 2500 euros en fin de carrière.
Je trouve ça correct sachant que le salaire moyen français est d'environ 1500 euros net.
Et je connais beaucoup de bac+3 dans le privé qui ne gagneront jamais autant

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.