LaTeleLibre.fr

Ma Photo

Exalead

  • Un nouveau moteur 100% français

Blog powered by Typepad
Membre depuis 01/2006

COMPTEUR

« SORTIE DU CD DE ROMAIN DUDEK | Accueil | LES SIFFLETS DU ZENITH »

Commentaires

Laurent

Ils ont vraiment besoin d'un rapport pour cela? Dites-moi vous êtes sérieux ou pas sur cet article? Ben oui sûrement, c'est votre ami!

Bon alors que faire? Quel blanc on vire?
Bon, il va nous falloir aussi du bouddhisme à la télé parce que là ça pose problème, ils ne sont pas reconnu. Il va falloir réduire le nombre de juifs, parce qu'ils ne représente par leur quota. Il faut plus d'arabe, plus de noirs...


On va où là? Je suis loin d'être démocrate, mais quand on est dans ce système c'est un peu à la méritocratie non? C'est quand même mieux non? Sinon un blanc meilleur fait comment? Désolé vous êtes trop blanc?


Enfin quel saleté de problème n'est-ce pas? Enfin, j'ai une meilleur solution; ne regardez pas la télé... Ca fait 2 ans que je pratique cette méthode, ça marche pas trop mal.

Sinon on pourrait faire la chaîne "spécial beur", une autre pour "les noirs", et une sur "les yeux bridés". Ca serait pas mal non? Chacun pourrait s'enfermer dans son truc, hmmmmm la joie.


Enfin, concernant Roselmack, disons comme le "canard" (en paraphrasant bien-sur);

Nous serons content de la populace, lorsque nous ne noterons pas dans la presse qu'un noir devienne présentateur.
(Car le fait qu'un noir devienne présentateur à fait une information complète. Comme quoi...)


Au fait John PAul vous direz à votre ami du Club Averroes, qu'il existe aussi des asiatiques en France. Faut qu'il arrête de répeter sans cesse "noir et arabes", c'est soûlant, et ethnocentrique à fond, très pénible.


Sinon sujet important, certes.

Serviteur

Sachant selon une étude qu'une majorité de journalistes sont de gauche.
Qu'une écrasante majorité de journalistes des médias traditionnels étaient pour le Oui au TCE.
Que le vote FN représente entre 15 et 20% des électeurs (je ne parle même pas de la population qui a des axes de pensées convergentes avec les thèses FN - on arriverait à 30% facile...)

Pourquoi ne pas soulever le problème de la non-représentation d'une partie importante de notre population, que ce soit au parlement... ou justement dans les médias???

sito

Il aura fallu attendre 12 minutes pour que M. Laidi nous dise enfin le fond de sa pensée, et le fond de toute cette affaire est: ce sont les élites qui bloquent.

Mais cela signifie quoi? Comme aprés avoir lu Deleuze je me suis mis à lire Bourdieu (pardonnez-moi si je ne lis pas Paris-match ou Elle pour me nourrir intellectuellemnt), je dirais avec lui qu'à la télévision les noirs et les arabes sont là pour être vus, et non pour dire quelque chose. C'est une sacré différence...
Car, que diraient les noirs et les arabes si on leur laissait la parole dans ce pays? Que diraient surtout, non M. Laidi dans le XVIe arrondissement, mais M. Mohamed dans le 93 ou le 26 ou le 64, si seulement ils pouvaient parler?

Ici je fais une pause M. Lepers pour vous dire combien vous avez toute ma reconnaissance pour le travail que vous faites, honnéte, en débusqueur des injustices et autres évidentes saletés de notre monde contemporain. Toutefois... Je laisse le toutefois vous titiller un peu...

Toutefois, M. Laidi et M. Lepers, il ne suffit pas de militer pour la reconnaissance des minorités à la télévision ou ailleurs, il faut dire ce que ces minorités subissent et surtout laisser la parole à ces minorités.

Les noirs américains n'ont pas conquis leur liberté grâce à je ne sais quel observatoire, Club et encore moins d'homme politique, mais grâce à leur lutte. Une lutte qui fit des milliers de morts innocents pendant des décennies. Ceci veut dire que l'on obtient sa liberté et sa dignité en combattant. Non en regardant un individu noir ou arabe débiter des anêries à la Pravda du 20 heures, ou bafouiller des dialogues trysomiques dans une série télévisée dédiée à la police.

Qui oserait aujourd'hui laisser la parole à des noirs et arabes français- je ne parle pas des immigrés ce serait trop exiger- pour qu'ils expliquent à la population ce qu'ils vivent et ou ils vivent? Je dis bien leur laisser la parole et non les interviewer ou les interroger.
Mais -et c'est ici ou j'en viens aux élites- pour avoir la parole il faut qu'on vous la donne. Et ceux qui ont le monopole et l'absolue maîtrise de cette parole ainsi que tous les moyens pour la diffuser ce sont précisement les élites.

Ainsi donc, il devient clair pour celui qui ne se cache pas la tête dans le sable, que la parole on ne vous la donnera jamais, arabes et noirs. On vous présentera, on vous télévisera, on vous montrera comme jadis vos ancêtres dans les foires, mais on ne vous donnera jamais la parole. Vous devrez donc la prendre ou continuer à vous taire, il vous faudra lutter.
Lutter, combattre. C'est exactement ce que fait la jeunesse noire et arabe. Ceux qui sont chargés de répandre la bonne nouvelle, dormez et regardez le Web ou la télé nous veillons sur tout, appellent cela des émeutes. Bien sûr.

Je ne parle pas des conditions de production, comme disait l'autre, qui font que les ouvriers arabes qui fabriquaient les voitures à l'île Séguin pour un salaire de misére sont aujourd'hui morts et entérrés au propre comme au figuré, et que les nouveaux ouvriers immigrés ne sont plus au travail dans nos usines mais directement dans les usines de Chine, de Tunisie ou de Costa Rica. Les enfants des ouvriers noirs et arabes à qui l'élite avait réservé leurs salaires et leurs postes à l'usine en héritage (l'élite se réservant d'autres postes et d'autres salaires pur leurs fils), devront s'ils veulent occuper l'héritage à l'usine de leurs péres se rendre en Chine ou dans le Mahgreb pour le reprendre. Cela s'appelle la mondialisation. Les salaires de misére sont partis ailleurs, la banlieue est restée avec ses occupants héritiers, au chômage.

Ces chômeurs français de 1ere, 2e, 9e génération, ces enfants noirs et arabes qui devaient reprendre de bout en bout la vie de leurs péres mais avec un peu moins de ratonnades, à qui l'on avait promis une vie de rêve dans nos usines, à qui l'on avait assigné le rôle de se taire et de bosser pour trois fois rien, ces enfants héritiers n'ont pas voulu et ne veulent pas de leur héritage. C'est extrêment choquant...Mais enfin de quoi se plaignent t'ils?

Il se pourrait bien que la misére se déplaçant ailleurs via la mondialisation, ces enfants héritiers aient une chance à saisir pour ne plus vivre les terribles conditions de production de leurs péres. Je leur dis luttez. Luttez.

Aucun observatoire ou Club au monde ne viendra vous délivrer, si vous ne vous libérez pas vous-mêmes.

Prenez la parole. Si on ne vous la donne pas, prenez là.

jcn50

Rigolons encore!! \\(^0^)//

Comment se piéger soi-même --> Mr Amirouche Laïdi a dit: "il y a tellement de diversités dans ces minorités visibles" [que l'on ne peut pas représenter tout le monde].

John Paul puisque vous aimez le multiculturalisme je suppose que vous parlez anglais, lisez donc cet article:
http://observer.guardian.co.uk/uk_news/story/0,6903,363750,00.html
Titre traduit en français: "la population blanche deviendra minoritaire au Royaume-Uni en 2100".

Une fois encore je vous remercie de préparer le terrain pour nous aider dans notre futur! Vous êtes un grand visionnaire John Paul!

(^0^)//

jcn50

Rectification du lien: http://url.ie/2am

Bonne lecture (~_^).

jcn50

PS: au sujet de Mr Amirouche Laïdi, voir à la 10° minute, 50° seconde.

Allez une petite blague puisque j'y suis:

Dans quelques dizaines d'années les enfants de John Paul Lepers lui demanderont:
- "Papa tu as fait quoi avant qu'on devienne minoritaire?..."
- "Je luttais déjà pour que les minorités aient leur place dans les médias!"

\\(^0^)//~~

Elisa Jacques

Je laisse un message ici à l'attention des BIGBANGBLOGUEURS de DS (lien ici). Il m'arrive encore d'envoyer des messages anonymes. On me le reproche. JE RAPELLE QUE J'AI MONTRE MA TROMBINE AUX CAMERAS D'ASI, POUR UNE ANONYME C'EST PLUTOT "COURAGEUX" PUISQUE CERTAINS L'ENTENDENT COMME CA, JE NE SAIS TOUJOURS PAS CE QUE SONT DEVENUES CES IMAGES.

ALORS POURQUOI SIGNER MES POSTS. JE SUIS AUSSI DANS LE PREMIER LIVRE DE D.A. ET JE NE SAIS PAS POURQUOI. DEMANDER LUI. VOILA POURQUOI JE GARDE L'ANONYMAT. ON A UN PEU TENDANCE A M'UTILISER.

JE REPOND ICI CAR MES REPONSES SUR LE BBB NE SONT PAS VALIDEES.

A BON LECTEUR, SALUT

Elisa Jacques

Donc, selon Daniel Schneidermann, JE N'AI AUCUN DROIT A L'IMAGE. ET, IL COMPTE BIEN SUR LE FAIT QUE JE NE PUISSE PAS ME DEFENDRE.

CA OU ABUSER SEXUELLEMENT QUELQU'UN C'EST PAREIL !!!

JOHN PAUL QUAND VOUS NE REPONDEZ PAS, VOUS CAUTIONNEZ QUELQU'UN QUI SE CROIT TOUT PERMIS ET POUR QUI JE N'AI AUCUN DROIT.

La seule chose que je peux faire pour me défendre c'est dévoiler ce qu'il fait. Et si vous désirez invoquer la folie, sachez que j'ai la tête sur les épaules. Et oui, désolée mais folle je ne suis pas.

pierrem

Allons ils n'y a pas que "les noirs et arabes" qui n'ont pas droit à la parole !
Et les 'blancs' des cités ? Et les 'blancs' sans-abris ? Et la population des pavillons de banlieue ?
Vous les entendez souvent peut-être ?

Vous croyez vraiment que ça a quelque chose à voire avec la couleur de peau la misère ? N'est pas tout simplement d'être dans la précarité qui fait qu'on n'est pas écouté ?
Lorsque la spéculation immobilière atteint des sommets et que le gouvernement préfère inverstir dans le logement intermédiaire plutôt que le très social pourtant en déficit de place dramatique. Là on a des gens qui ne sont pas écoutés qui ne peuvent pas s'exprimer.
Quand on sait que 1/3 des sans abris on un travail !! Un travail !! mais que rien ne se fait pour leur offrir un logement décent ! Ca c'est une atteinte à la dignité humaine !
Mais quelle est le rapport avec la couleur de peau ???? C'est un amalgame complètement raciste !

"C'est en voyant des beurs, des blacks, des asiatiques à la télévision et dans la presse écrite (et radio) à des postes de journalistes, d'animateurs, de comédiens, mais également à des postes d’encadrement et de responsabilité que l'image de ces minorités évoluera positivement dans l'opinion publique...et dans la vie réelle"

Quand je lis ça, désolé JPL, mais je suis atterré !! Donc que direz vous à une jeune recrue appartenant à une minorité tout juste recrutée dans un service "visible" médiatiquement ?
"Oh non on vous a pas pris pour votre personnalité ou votre compétence... On vous a pris pour faire 'bien', pour l'image, c'est marketing quoi !"

Whaou ! ça c'est valorisant ! Rappelons que même positive un discrimination reste une discrimination.
Rappelons que si tf1 a tristement transformé Roselmack en un objet marketing. C'est vraiment prendre l'humain pour un objet. C'est moche.
France 3 en mettant Audrey Pulvar sur Soir 3 avait sans doute les même idées derrière la tête mais au moins sans le coté marketing. Et je la félicite pour sa discrétion.

La société aura progressé quand on ne se posera plus ce genre de question quand on nominera quelqu'un à un boulot 'visible'.

John Paul

@ Pierrem
La question des minorités visibles ou non, n'est pas la question de la pauvreté. Je vous rejoins tout à fait quand vous dénoncez le manque de logement "très social".
Mais dans la démarche d'Averroes, il ne s'agit pas d'opposer les pauvres, mais de faire que'un partie de la population d'aspect "bronzée" puissent se voir dans la petite lucarne à travers des exemples de réussite. Les blancs très pauvres voient des blancs riches et "successful" à la télé, peaucoup moins les noirs, les jaunes et la arabes. Non?

pierrem

@John Paul
D'accord mais, est-ce que au fond la télé a une quelconque compétence en matière d'intégration ? Absolument aucune.
Car de tout manière la population exclue de notre société croit-elle encore à la télévision qui est justement la lucarne du "système" ?
Non. Et votre point de vue si je comprend bien est que c'est parce que la télé ne les représente pas, justement.
Moi je pense que la télé n'a pas vocation a être un panel de sondage.
Qu'il ne doit pas y avoir de discrimination à l'intérieur du microcosme des médias (les équipes télé), bien sur ! C'est d'ailleurs interdit par la loi.
Mais avoir pour but une représentation de la population, un peu comme un panel de sondage, c'est mettre la charue avant les boeufs !
C'est en amont qu'il faut travailler, dans l'enseignement, à l'école même : par une "decomplexation"* de ces minorités ("oui vous êtes capables de réussir") et un "dévictimation"* ("non ! il est trop simple d'accuser que la société de vos problèmes").

Le fait qu'ils soit victimisés peut interpeler, pourtant c'est bien ce que l'on fait dans les médias en systématiquement tapant sur le système ou sur un supposé "plafond de verre". je ne dis pas qu'il n'y aucune discrimination mais les gens doivent aussi changer EUX leur rapport à la société et cesser d'entrer dans un cercle vicieux de conflit pour que les choses changent.

L'islamisme , l'intégrisme (chrétien aussi...), le communautarisme ne sont malheueureusement pas que des mots. Il faut les combattre mais ce n'est pas le seule affaire de la "société" (qui a bon dos) mais bien de responsabilisations de CHACUN (donc vraiment tout le monde !).

Enfin je crois qu'il faut laisser à ces minorités le droit de ne pas vouloir être cataloguée dans une minorité. Après tout qui connait vraiment l'avis de la majorité silencieuse des minorités ?


*ces mots sont des néologismes horribles, dslé, mais je n'ai pas trouvé mieux !

Daniel Milan

Nice : Territoire/Laboratoire totalitaire Crifo/Sarkozien…

A Nice, tout y est toujours pire qu’ailleurs en matière de répression à l’égard de tout opposant au système totalitaire…

Un système entre les mains d’un Procureur en place depuis huit ans à Nice qui dirige et organise d’une main de fer, toute répression contre les opposants pour tenter de les faire taire…

Sa venue a fait taire toute rumeur de pédophilie et de suspicion franc-maçonne affairiste touchant certains milieux…

On l’a dit opposé à la Franc-maçonnerie des affaires, mais entretient d’excellentes relations avec la Franc-maçonnerie idéologique pro-sioniste du Grand-Orient de France… et est de tous les dîners du Crif régional…

Il est aux ordres des polices de la pensée qui en France émettent des lettres de cachet…

Il est à l’origine des conditions de mon interpellation le 1er octobre 2001, par des policiers de Nice, et de ma mise en garde à vue 48 heures, pour un commentaire antisioniste et anti-américain…

Une « interpellation » exécutée en violation du droit, des droits et des droits de l’homme et 48 heures de « garde à vue » durant lesquelles, je subirai humiliations, tabassages, tortures et prises de photos anthropométriques et d’empreintes digitales, sur demande du procureur de la République de Nice, Eric de Montgolfier, comme me l’ont affirmé les zélés policiers de la cité des Moulins, dont le chef a été promu capitaine par Sarkozy en 2003, lors de son passage à Nice, où il a assisté au Dîner du Crif, auquel était présent le procureur…

Un procureur qui m’a fait inculper pour « rébellion » pour « justifier » mon interpellation et qui a classé « sans suite » ma plainte contre les policiers tortionnaires…

C’est aussi sur la base des réquisitions prises par ce procureur que ma plainte avec constitution de partie civile, déposée par la suite, qu’une ordonnance de non-lieu (confirmée en appel) a été prise par le juge Dorcet (considéré par une enquête de l’Inspection judiciaire, comme un proche du procureur Eric de Montgolfier), sur la base d’un « faux en écritures publiques » (Imputation d’une fausse date à un certificat médical authentique constatant les traces de tortures subies, pour l’écarter du dossier !)…

C’est aussi à l’instigation de ce procureur que j’ai été de nouvelles fois, en juin 2003 et en septembre 2004, interpellé et mis en garde à vue sous deux prétextes : en juin 2003, pour « outrage à la justice » et « dénonciation calomnieuse » (Je réclamais… « justice » devant le Palais de Justice armé d’une chaise et de pancartes…

Puis, en septembre 2004, pour « outrages envers la police et les magistrats » pour avoir apposé des autocollants en ville comportant une photo de mes traces de tortures (une partie) avec la mention générale des auteurs des faits…

Je n’ai plus de nouvelles de ces accusations/pressions depuis… Pressions sans effet sur moi d’ailleurs…

Plusieurs autres affaires graves de violences policières qui se sont déroulées à Nice ont été classées sans suite, malgré des témoignages et des certificats médicaux !

A Nice, depuis l’arrivée de de Montgolfier, on ne poursuit, semble-t-il, pas les policiers auteurs de violences… seulement les victimes… et on organise l’impunité des policiers avec la complicité des « droits de l’homme »… comme l’a aussi démontré « l’affaire Touhami Ben Salem » (Cet ex-Imam avait été tabassé en ville par des policiers en mai 2002, sous prétexte qu’il était mal garé et qu’il se serai « rebellé » : un classique policier et judiciaire…

Beaucoup de victimes, hélas, ne vont pas jusqu’au bout de leurs procédures…

Tout le monde n’a pas la détermination d’un Daniel Milan et on peut le regretter…

Le 27/10/06, et c’est l’objet déterminant de la rédaction de cette article, alors que je me rendais au Palais de Justice, pour voir où en était ma plainte pour « faux en écritures publiques » commis par des magistrats de Nice ou d’Aix-en-Provence (qui est toujours « sur le bureau » du juge Guéry) j’ai eu le plaisir de voir qu’un collectif « Justice pour Tous » était en train de s’installer devant le Palais de Justice, pour y dénoncer les dysfonctionnements.

J’y ai reconnu Nadia Aouassi, la responsable de l’association locale « La Même Justice pour Tous » que j’ai salué… Ce collectif avait reçu l’autorisation de la préfecture pour s’installer devant le Palais de Justice…

Le 27/10/06, vers 22 heures, Nadia Aouassi m’a téléphoné pour m’informer qu’elle avait été mise en garde à vue de 13 heures à 20 heures, ainsi que la responsable du « Collectif Justice pour Tous » de la région parisienne, sur ordre du procureur de la République de Nice et que telle une grande criminelle, elle avait dû subir les prises de photos anthropométriques, d’empreintes digitales et de son ADN ! (Je pensais que la prise de cette dernière était réservée aux criminels sexuels !!)…

Comme vous le voyez, A NICE TOUT EST POSSIBLE avec le procureur de la République de Nice, représentant de l’Etat CRIFIEN/SARKOZIEN…
Y compris le pire auquel je m’attends tous les jours !

Un procureur de la République, très médiatique, qui n’a de cesse de se présenter partout comme un homme bon et juste, défenseur de la veuve et de l’orphelin et de nous dire combien la justice est juste malgré ses imperfections…

Daniel Milan

Contact :0621543225

MERCI DE REPRODUIRE CET ARTICLE POUR FAIRE SAVOIR CE QUI SE PASSE A NICE !



pascal flora

elisa jacques permetez moi de vous dire qu'ici certes il est question de pauvreté de précarité etc... mais avant tout de problemes discriminatoires et surtout d'integration et de developpement des minorités. avez vous songé que le nombre de jeunes français sans emplois ou vivants dans la précarité issus de l'imigration (ici jeunes de couleur) est proportionnellement beaucoup plus important que celui des jeunes français "de souche". et, je pense que la télé qui est l'un des media auquel les jeunes pretent le plus d'attention car il est accessible a tous est sans aucun doutes l'un des ou le plus influent pour eux. Ne pensez vous pas que pour un jeune black ou un jeunes asiatiques (commes vous préfèrerez) le fait de voir un presentateur black ou beurre leurs donne une certaine perspective d'avenir? leur offre la possibilité d'avoir un model, de voir que quelqu'un comme lui peu etre symbole de reussite sociale, peut etre reconnu dans les valeurs de notre pays? moi je crois que oui car jusqu'a present les seuls blacks et beurre que l'on voit a la tele sont des joueurs de foot ou des rappeurs et lorsque je demande a mes amis issus de l'immigration (car j'ai 16ans) que veux tu faire plus tard il me répondent je veux etre footballer professionnel(car ils suivent une formation) ou je veux etre chanteur. ceci n'est il pas la preuve que la televison joue un role important sur l'integration des minorités et surtout n'est elle pas un tremplin qui leur permettrai d'avoir un statut reconnu par les valeurs de notre société? oui! mais malheureusement cela ne se fait pas naturellement et oui, mohamed qui a un niveau d'etudes aussi élevé que patric n'obtiendra pas le poste de présentateur sur tf1. c'est pourquoi ojourd'hui nous sommes obligés de nous poser des question et de faire avencer les choses et les mentalités pour que les balcks les chinois les beurres les indiens ou otres soit enfin représentés a la tele!!! et désollé madame si cela se fait avec un peu de chahut ou si cela est tro méditisé, mais je pense que cela est mieu que de ne rien faire ou encore de dire qu'il ny a pas de probleme ici et que de dir que d'en parler est une forme de racisme

Jean-Baptiste Onana

Bonjour,
Je voulais juste vous informer de la sortie toute récente de "Sois nègre et tais-toi", qui traite des problématiques qui vous intéressent. Ci-après le communiqué de presse de l'éditeur.
Cordialement
Jean-Baptiste Onana

C o m m u n i q u é d e p r e s s e
é d i t i o n s d u t e m p s
Sois nègre
et tais-toi !
par Jean-Baptiste Onana
En librairie le 10 mai 2007
L'auteur
Juriste de formation, docteur en aménagement du territoire et maître de conférences en géopolitique,
Jean-Baptiste Onana est l'auteur de nombreux ouvrages et articles sur des thématiques
aussi variées que l'immigration, la discrimination positive, les relations raciales en Afrique du
Sud, les minorités ethniques dans la société israélienne, la géopolitique du sport, les politiques du
logement social et plus généralement celles de l'aménagement urbain. On lui doit également le
documentaire « Carnet d'un urbaniste », diffusé sur France 3, dans lequel il donne sa vision de
l'évolution des banlieues sud-africaines post-apartheid.
Présentation de l’ouvrage
Quelle place échoit à la femme et à l'homme noirs dans la société française contemporaine ? Quel
regard portent sur eux les membres des autres communautés nationales ? Que font-ils pour
exister dans un environnement politique, social et économique défavorable qui nie les
particularismes culturels tout en exaltant les seules valeurs gauloises, européennes et
occidentales ?
L'ouvrage de Jean-Baptiste Onana s'articule autour de ce triple questionnement, avec le souci
constant d'y apporter des éléments de réponse sans sombrer dans la facilité de la victimisation ou de
l'auto-flagellation. Avec une démarche à la fois démonstrative et explicative, il dénonce sans
concession la mise au ban de la société de toute une population et en établit les responsabilités
– qu'elles soient le fait des Noirs eux-mêmes ou des forces et lobbys intrigants qui clament haut
et fort leur solidarité en public, mais oeuvrent souterrainement pour le maintien du statu quo. Autant
par peur fantasmée d'une colonisation noire et africaine à rebours que par souci obsessionnel de
s'accrocher à des privilèges d'un autre temps, tout en perpétuant le mythe gaullien de la France
blanche et judéo-chrétienne.
Jusqu'à quand les Noirs du blanc Hexagone – qu'ils soient originaires d'Afrique ou des Caraïbes –
vont-ils continuer d'assister sans réaction à leur inhumation sociale ? Et si l'heure du sursaut
salutaire avait sonné pour ceux qui, malgré les compétences avérées de leurs élites, n'ont jamais
de place nulle part !
Contact
Bénédicte Grépinet
[email protected]
02 53 45 61 42 / 06 30 57 57 10

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.