LaTeleLibre.fr

Ma Photo

Exalead

  • Un nouveau moteur 100% français

Blog powered by Typepad
Membre depuis 01/2006

COMPTEUR

« LAMOSA TV: TÉLÉ-BISTROT | Accueil | TOP 100 DES BLOGS FRANCAIS »

Commentaires

Xquise

J'étais plongée en pleine reflexion sur mon propre blog sur ma nièce de 14 ans qui est à la dérive dans une cité, ce sujet tombe donc à pic.
Quelques remarques sur le reportage:
-Pauvres lapins!
-Je suis touchée par cette initiative.
-Les grands frères s'investissent dans la vie citoyenne, bravo!Enfin, cela ne date pas d'hier.
-Ou sont les grandes soeurs?!N'aimeraient-elles pas, elles aussi, ramasser les noix?!
-Plus sérieusement, ces doléances seront-elles disponibles sur internet? J'aimerais les lire.
-Ou se déroulera précisément la marche silencieuse du 25 oct. à Paris?

Vicnent

"Ils sont morts, électrocutés, en voulant échapper à la police." : C'est bien : à l'image de FT1, vous dites des grosses conneries, à la limite de (la diffamation|l'injure|l'insulte) et participez à la mouvance désinformation d'abord, oeillères ensuite. Félicitations.

L'initiative reste certes très intéressante.

GRD

Je suis peu convaincu par cette démarche, certes généreuse, proposer des milliers de doléances c'est assurément ne rien proposer.
A mon avis, le problème majeur est l'enseignement , par exemple dans mon entreprise on avait accueilli des jeunes stagiaires (à l’époque appelés 16-18 ans) plein de bonnes volontés, mais, par exemple, ils écrivaient le verbe rappeler (rat pe ler). Comment leur proposer un travail dans un bureau quand ils ne savent pas reconnaître un mot ? Savez-vous comment on appelle la première année de FAC maintenant, « l’alphabétisation ». Et si j’ai bien entendu on ne remet pas en cause les syndicats d’enseignants, pourtant largement responsable de ce désastre. je parle bien des syndicats et de leurs pédagogues qui font les programmes d'apprentissage de la lecture et des IUFM.
Je pense qu'il faudrait dégager une dizaine de propositions concrètes.

Mich

Ce simple commentaire: "Merci John Paul pour ce blog"

Jérémy

Ces réunions citoyenne sont une bonne iniative à mon avis citoyens et politiques peuvent faire de grande chose à condition de se comprendre et surtout de s'entendre !

Serviteur

merci pour les plus gros dégats qu'a connu la France depuis la seconde guerre mondiale. A côté de chez moi, une église a brulé.
Une église.

Du balai!

John Paul

AVERTISSEMENT à "Serviteur",
Je ne peux pas tolérer la violence de vos propos. Jusque là vous avez pu vous exprimer en toute liberté. Certaines de vos contributions sont étayées, et donc intéressantes pour un débat démocratique. Mais je vous prie de ne pas renouveler les mots ou phrases qui excluent certains.
Merci
John Paul Lepers

Serviteur

je suis chez vous, John-Paul, donc je respecterai les règles... Lisez à tous les degrès...

j'"étayerai" ou essaierai de le faire dorénavant a chaque fois volontiers.
Il reste qu'à côté de chez moi une église (Romans-sur-Isère 26) voire même certaines installations dans de petits villages ont été attaquées.
Cela va rester dans les mémoires...
Je suppose que vous ne "tolériez" pas non plus John-Paul la "violence" de cette population qui s'est exprimé l'an passé - j'écris cela car un certain nombre de gens de gauche, y compris dans leurs déclarations et prises de positions officielles excusent ces violences en parlant d'une "révolte légitime".
J'ose éspérer que vous ne pensez ni ne dites cela...

Cordialement.
Serviteur.

Abulfar

Serviteur

Cette violence n'avait rien de légitime dans son expression. On ne brûle pas les biens d'autrui. On ne détruit pas l'espace public. On ne détruit pas des églises.

Quant à la légitimité de la révolte, les gros dégâts dont vous parlez dans votre précédent message ne sont pas dans les milliers de voitures brûlées et autres entrepôts, ils sont d'abord et avant tout dans la vie de millions de personnes qui vivent la misère et l'exclusion (inutile de me parler de la racaille, j'en pense autant que vous), victime notamment des politiques de la ville de la gauche.

Que les mémoires qui n'oublieront pas novembre 2005 se penchent sur celles niées des quartiers. Comme ceux de la Monnaie par exemple.

Cordialement,
Abulfar

Serviteur

mémoires niées des quartiers? qu'est-ce à dire?
Nous sommes chez nous, avant tout...
"Misère" des quartiers?
Beaucoup ont des voitures plus grosses que la mienne (je ne suis pas jaloux des voitures...).
Une autre chose qui m'inquiète, à la Monnaie comme ailleurs, c'est la montée de l'islamisme: barbus en djellabah voire en tenue paramilitaire (j'en ai vu), femmes voilées jusqu'aux yeux et même... avec le grillage à l'afghane...
Certainement la bonne solution pour lutter contre "l'exclusion"...
Enfin, s'il y en a tellement qui veulent venir en France... c'est que "la misère y est certainement moins pénible qu'un peu plus au soleil"...

Abulfar

"Nous sommes chez nous"
"s'il y en a tellement qui veulent venir en France"

Allez tchuss, l'ami. Je vous laisse à vos aigreurs.

A.

Serviteur

En guise d'aigreur, vous semblez vous distiller un sirop particulier, tendancieux: vous n'avez pas répondu: "mémoires niées"... Qu'est-ce à dire? Qui serait finalement le plus "aigri" de nous deux?
Une citation de Lino Ventura, qui quand on l'interrogeait sur la politique française, alors qu'il était marié à une française, répondait, ne se sentant pas le droit d'émettre un jugement compte-tenu de ses origines en disant: "Je suis un étranger ici, le seul droit que j'ai, c'est de fermer ma gueule".
Autre temps, autres moeurs, autre caractère.
On ne devient pas non plus français authentiquement par un bout de papier.
On le devient par l'esprit notamment.

Une autre citation, très importante:
"Multiraciale oui, multiculturelle non, la France n'a pas a être multiculturelle, nous avons été trop laxistes."
Elizabeth Badinter, Novembre 2006

Un bout de papier encore, une naturalisation d'office ce n'est pas cela qui ferait alors un français, si l'on suit ici même madame Badinter... mais l'inscription dans une communauté de valeur... et de culture.

Je crois avoir assez exposé mon point de vue et en souhaite pas monopoliser le "débat" davantage...

C'est ça... "laissez"...

Serviteur

on aura compris que la citation d'E.Badinter datait de Novembre 2005, lors d'une émission "Qu'est-ce qu'être français", sur France 2.

Xquise

Pour plus d'infos sur la marche du 25 oct. http://aclefeu.blogspot.com/

Bruno

Je salue l'initiative en espérant que cela contribue à faire bouger les choses, mais j'exprime aussi quelques doutes.

L'aspect "doléances" j'y crois pas. J'espère que ça ne ressemble pas à un cahier de commandes, catalogue de revendications, du style "on veut tout sans rien donner", car ça, ça a été la tactique des assos de jeunes durant les 90's pour garantir la paix sociale en échange de saupoudrage de subventions. Ca a tenu un temps..
J'espère que sont abordés des moyens pour les citoyens de s'impliquer davantage (et pas seulement de "controler", et pas seulement les jeunes "irresponsables" -- parce que bon, sont faciles à endormir, vu qu'ils ne votent pas, ne paient pas d'impots, ne gérent pas...).

Je suis pas à Clichy, je suis à Roubaix, mais ça m'agace qu'on fasse des procès d'intention aux flics en général, ce que sous-entend le "controle par une entité indépendante", comme s'ils étaient tous pourris. Attention à ne pas tomber dans le "anti-service-public" (qui était parfois la cible des casseurs) parce que avant tout, c'est quand même ce service public qui est censé garantir l'égalité, y compris dans le maintien de la paix.

Ce qui m'étonne aussi, c'est que les membres de ce collectif sont des éducateurs et des profs qui ne sont pas ceux qui dessinent les projets de centres sociaux ou de l'éducation nationale (quelle est la responsabilité de ceux censés former nos jeunes ?) et pas les présidents d'assos, et qu'on n'entend jamais les jeunes investis au titre des "Conseillers Jeunes" (de nombreuses villes, notamment celle en "politique de la ville" se dotent de ces instances participatives).

Si je suis assez d'accord sur un appel aux jeunes à s'inscrire pour voter, j'attends aussi une remotivation des citoyens à s'impliquer dans l'action collective, la gestion participative (la vraie, je veux dire pas les effets d'annonce...) de proximité, et la solidarité de voisinage et intergénérationnelle et donc, des moyens pour cette implication ! (pas que des mots, pas que des trucs purement consultatifs, si vous voyez ce que je veux dire).

Donc voila, bon courage et donnez-nous des news de ça !

Paul Hissmil-Hisse

> À l’époque, le collectif « AC le feu !» se crée. Son objectif : donner la parole aux jeunes, afin que cette révolte urbaine s’exprime autrement que par la violence.

Aujourd'hui un an après, on ne les entend toujours pas, on entend par contre beaucoup le ministre qui voulait karcheriser. Il n'y a plus d'émeute populaire, mais il y a toujours les meutes en bleu qui frappent, qui enlèvent et séquestre, avec l'accord de nabomenteur. La violence policière à augmenté, la violence des jeunes aussi dans les quartiers defavorisés ou le chomage n'a fait que s'accroitre.

Pendant ce temps la des enfants soucieux de leur travail à l'école et de leur avenir qui n'ont pas la chance d'avoir de papier, sont renvoyés dans les pays qui sont appauvris par nos supermarchés et nos produits empaquetés.

La vie n'est elle pas merveilleuse ?


sitenreveuxyenrena

Ce qui me parait quand même ridicule c'est qu'on oublie bien souvent que ces deux jeunes, non seulement voulaient échapper à la police mais en plus ont été assez bête pour se réfuguer dans une cabine à haute tension.

Après ça, les jeunes s'ennervent parceque la police fait des victimes!!!

Abulfar

Effectivement, en plus d'avoir peur des flics, ils étaient complètement idiots. D'ailleurs, c'est même pour embêter la police qu'ils ont choisi de s'életrocuter. Saleté de jeunes ! ils font rien qu'à embêter la police !

NONO

La classe modeste est le thermomètre de l'état de santé économique d'un pays.Au fur et à mesure du temps, la classe moyenne vient rejoindre les rangs de cette classe.Notre pays va mal et a besoin de réforme à tout les niveaux.L'intégration se fait par le travail et la dignité se retrouve par le logement.
En termes de logement et de travail nous subissons l'effet pervers de notre protectionisme juridique.La prise de risque des propriétaires bailleurs et des employeurs est minimisée au maximum.Les principales victimes sont nos Jeunes issues de familles modestes sans oublier qu'il représente l'avenir de la France.Le régime fiscal de succession et de donation est à revoir trés rapidement pour faciliter le transfert de patrimoine des anciennes générations aux nouvelles ce qui de plus redynamisera notre économie.Il faut remettre en phase les objectifs de nos sociétés avec ceux des universités avec le partenariat et surtout orienter correctement les jeunes dans leurs études pour éviter la création de voix de garage.Il faut investir dans la recherche pour contrer la concurrence des pays ayant une main d'oeuvre à faible coût et se créer un avenir prospère pour toutes les classes de notre société et ainsi éviter de telles drames qui nous font honte sur la scène internationale.

Philippe Maréchal

@Nono, interessant ce matin sur France Inter, Louis Chauvel, professeur à sciences-po, membre de l'observatoire des inegalités. Il a écrit "Les classes moyennes à la dérive",c'est à lire je pense.

LES BOSQUETS (Montfermeil)

Franchement en tant qu'émeutiers VIVE LES EMEUTES ces encu... i son tué 2 de nos pote il lon bien regretté.C'est la vérité nos potes sont mort a cause de la police.Ils sont la pour nous protéger ou pour nous tué?...Ces mecs ils s 'ennont rien a foutre de la loi et de leur travail eu leurs problem c'est nous les mecs de cité défavorisé.Franchement je remercie l'auteur de se cite d'avoir crée un site pareil.

LES BOSQUETS (Montfermeil)

Franchement en tant qu'émeutiers VIVE LES EMEUTES ces encu... i son tué 2 de nos pote il lon bien regretté.C'est la vérité nos potes sont mort a cause de la police.Ils sont la pour nous protéger ou pour nous tué?...Ces mecs ils s 'ennont rien a foutre de la loi et de leur travail eu leurs problem c'est nous les mecs de cité défavorisé.Franchement je remercie l'auteur de se cite d'avoir crée un site pareil.

moi

Bonjour

j'ai lu tous vos commentaires, fondés ou moins fondés.

Ce qui est flagrant, c'est l'injustice dans notre société; les riches sont de plus en plus riches, les pauvres de plus en plus pauvres, les classes dites "moyennes" appelées à disparaître. Il n'est pas trop tard pour réagir; qu'on le veuille ou non, chacun a encore sa chance de s'en sortir, la preuve, il y en a. Je suis dans un pays qui se dit français, mais qui en réalité se plaît, se complaît dans leurs différences. Ils sont noirs, musulmans à 98 %, ne parlent que leur langue, ne veulent des blancs et des français que leurs euros, on me l'a dit plusieurs fois, et pourtant, ils se complaisent à frimer devant des clandestins avec leur nouveau niveau de vie, téléphone portable, parabole, 4x4. Je parle de Mayotte. Les filles et femmes sont toutes voilées, certaines ne montrant que leurs yeux. Ils désirent devenir département d'outre mer à partir du 1er janvier prochain. Pourtant, si vous venez ici, vous n'en croiriez pas vos yeux.

Je dis aux jeunes français, quelle que soit leur origine, leur couleur, leur religion : j'ai perdu mon père quand j'avais 10 ans, à 15 ans, j'étais déjà au boulot, je vais en avoir 55, et pas question de retraite. Si je pouvais "rembobiner" ma vie, retourner à l'école en sachant ce que je sais, on ne me le dirais pas 2 fois; même si l'éducation nationale, les cours, les profs, les orientateurs, tout cela est bien malade, quand on veut étudier, on peut. Bien sûr, il est beaucoup plus facile de se plaindre, de faire comme les copains jouer au dur une cigarette au bec, ou au dur dans la cité, ou ne pas se faire huer et traiter de fayot parcequ'on profite de pouvoir étudier; vaut-il mieux vivre quelques années de facilité, à l'école, dans les cités, se révolter contre tout, au lieu de retirer le maximum de ce que la société nous offre, et sacrifier le restant de sa vie parce qu'on sait à peine lire et écrire, que tous les emplois sont fermés ? La critique des autres est beaucoup plus facile que sa propre critique pas vrai ? La soi-disante "fatalité" est pratique, le racisme aussi, on se complait dans sa différence des autres, comme à Mayotte, mais valons nous plus en agissant ainsi ?

Je vous invite a y réfléchir, et à réagir surtout.

moi

sara

je pence qu´il faut laisser la parole aux peuples vos mieux sinon si on les laissent pas s´exprimer sa revient a des degat graves sinon je trouve votre blog assez bien aller clichy sous bois faut sexprimer avec la paroles mais pas avec la violance c´est se que dit l´etats mais le problemes c´est que quand on s´exprime avec la parole perssonne nous ecoute alors on la traduit par la maniere forte

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.