LaTeleLibre.fr

Ma Photo

Exalead

  • Un nouveau moteur 100% français

Blog powered by Typepad
Membre depuis 01/2006

COMPTEUR

« TAXI BAMAKO | Accueil | RECHERCHE CORRESPONDANTS POUR latelelibre.fr(SUITE) »

Commentaires

Arlette Laguiller


********
Que pensez-vous de la politique menée par Hugo Chavez au Venezuela ?
Rédigé par Canarix le vendredi 09 juin 2006 à 11:46

Réponse de Arlette Laguiller à Canarix :
Chavez dénonce la politique extérieure des USA. Il a imposé aux compagnies pétrolières américaines des conditions qui leur sont un peu moins favorables, tout en
restant leur fournisseur en hydrocarbures. Il bénéficie manifestement d’un large soutien des classes populaires et si le régime de Chavez était à nouveau menacé par les Etats-Unis ou par un nouveau coup de force des secteurs de la bourgeoisie locale les plus liés à l’impérialisme américain, il serait normal pour les travailleurs, pour les révolutionnaires, de dénoncer cette menace et de s’y opposer.
Mais Chavez n’est pas un révolutionnaire sans boussole. C’est un nationaliste bourgeois, de surcroît formé par l’armée ; son horizon n’est pas l’émancipation de l’humanité du système capitaliste. Il recherche l’appui de la population pour se maintenir au pouvoir, mais il n’entend nullement faire en sorte qu’elle puisse contrôler ce pouvoir, encore moins l’exercer. Son objectif n’est pas de s’appuyer sur les prolétaires et les masses pauvres des pays voisins contre l’impérialisme, mais de s’entendre avec leurs chefs d’Etat.
Alors, si les masses vénézueliennes ne veulent pas être déçues, elles ne doivent pas se faire d’illusions : la grande leçon de tous les bouleversements sociaux qui ont secoué le monde depuis un siècle et demi, c’est que les travailleurs ne doivent jamais renoncer à l’indépendance politique de leur classe.

********

A vouloir une certaine radicalité dans vos idées et propos ne perdez-vous pas de vue les idées et concepts humanistes ?
La révolution permanente qui est une thèse fondamentale du socialisme ne vous semble-t-elle pas désuète dans une époque mondialisée ?
Pourquoi n'avez-vous pas renoncé à la radicalité idéologique ?
Rédigé par Gars le vendredi 09 juin 2006 à 11:54


Réponse de Arlette Laguiller à Gars :
Je pense que les seuls vrais humanistes sont ceux qui veulent radicalement changer la société pour la rendre plus juste, plus égalitaire, plus harmonieuse. Loin d’être “désuète” la théorie de la révolution permanente, que Léon Trotsky a formulée au lendemain de la première révolution russe, répond au contraire à un problème d’une actualité plus brûlante que jamais : comment accomplir les réformes politiques et économiques indispensables dans les pays que la mondialisation impérialiste appauvrit toujous davantage.

********

Pourquoi vous ne faîtes pas une candidature commune avec Olivier Besancenot de la LCR ?
Rédigé par jmd63 le vendredi 09 juin 2006 à 12:20


Réponse de Arlette Laguiller à jmd63 :
J’ai annoncé ma candidature en décembre 2005, après notre congrès. Olivier Besancenot ne s’est pas manifesté alors, et la LCR vient seulement d’annoncer sa candidature, et encore de manière conditionnelle, après avoir pendant des mois recherché une alliance avec Marie-George Buffet, qui fut pendant cinq ans ministre de Jospin. Nous ne défendons pas la même politique. Une partie de la LCR, qui n’était pas satisfaite de notre candidature commune aux élections régionales et européennes de 2004, ne souhaitait d’ailleurs pas renouveler l’expérience. Il est plus sain que chaque courant défende publiquement ses idées.

********

Qu'est-ce qui vous permet de croire que vos idées sont applicables?
Sur quels postulats repose votre idéologie?
Vos idées sont-elles un tant soit peu réalistes?
Pourquoi n'êtes-vous jamais arrivée à convaincre plus de personnes? On ne peut pas dire "ça viendra" pendant des décennies.
Rédigé par Ania le vendredi 09 juin 2006 à 12:40


Réponse de Arlette Laguiller à Ania :
Il ne devait pas manquer de gens pour dire de Voltaire, Rousseau ou Diderot que leurs idées n’étaient pas réalistes. Et ils sont morts avant qu’elles ne triomphent avec la Révolution française. Mais celle-ci s’est réalisée grâce à leurs idées. Ce n’est pas un exemple unique. L’irruption des masses sur le terrain politique surprend toujours les commentateurs soi-disant avertis.
Par ailleurs, puisque 1.600.000 personnes ont voté pour Lutte ouvrière en 1995 et en 2002, je ne me sens pas si seule !

********

Vous vous adressez toujours aux "travailleuses" et aux "travailleurs".
Première question:
Cela signifie-t-il que vous excluez de vos propos les oisifs, les chômeurs, les conjoints non salariés, les étudiants et tous ceux, comme moi, qui préfèrent qu'on s'adresse à eux en tant que citoyens et non pas en référence à leur activité professionnelle?
Deuxième question:
Je n'occupe pas ce genre de fonction mais, d'après vous, les cadres sup ou les patrons sont-ils des "travailleurs"?
Rédigé par Mich le vendredi 09 juin 2006 à 12:55


Réponse de Arlette Laguiller à Mich :
Les chômeurs sont d’anciens et de futurs travailleurs, les étudiants sont pour la plupart des futurs salariés (exceptés quelques-uns qui seront peut-être patrons). Et, sans représenter une classe sociale, ce sont bien eux qui ont fait reculer par leur lutte le gouvernement sur le CPE. Je m’adresse à tous ceux qui vivent, ont vécu, ou vivront de leur travail sans exploiter personne. Je n’ai rien à dire à au baron Seillière, à MM. Lagardère ou Pinault-Valenciennes, qui sont pourtant des “citoyens”, sinon que leur système économique est condamné et devra laisser la place. Quant aux “cadres sup” ou aux petits patrons, c’est à eux de choisir leur camp.

********

Etes-vous toujours contre le Pacs et de façon plus générale pour quelles raisons LO rejette les homosexuels ?
Rédigé par riguel le vendredi 09 juin 2006 à 13:44


Réponse de Arlette Laguiller à Riguel :
Je suis pour le PACS et tout en n’étant pas une partisane du mariage en tant qu’institution et en étant pour l’union libre, je suis pour que les homosexuel(le)s aient ce droit si ils ou elles le souhaitent. Nous ne rejetons pas les homosexuel(le)s (à LO, il y en a) et nous ne tenons pas compte de l’inclination sexuelle de nos adhérents.

********

J'ai l'impression que l'extrême gauche débat toujours de l'économie, voulant instaurer le communisme (partage des richesses, licenciements interdits etc ...).
Mais pourquoi êtes-vous si peu bavards sur vos idées en matière de sécurité, d'éducation, de chômage, de logements... ?
Rédigé par Leptit Benji le vendredi 09 juin 2006 à 14:01


Réponse de Arlette Laguiller à Leptit Benji :
Je vois que vous nous connaissez très mal et n’assistez jamais à nos réunions et meetings. Sans cela, vous sauriez que nous parlons de tous les problèmes que vous citez. D’ailleurs, je vous invite à consulter notre site et à lire notre journal hebdomadaire Lutte ouvrière, également lisible sur notre site internet (dont l’adresse est : http://www.lutte-ouvriere.org).

********

Si au deuxième tour de l'élection présidentielle de 2007 on se retrouve encore avec un candidat d'extrême droite et un candidat de droite ou de gauche en face. Appellerez-vous à voter pour le candidat de droite ou de gauche qui se retrouvera face à l'extrême droite ?
Rédigé par Ludovic le vendredi 09 juin 2006 à 14:07


Réponse de Arlette Laguiller à Ludovic :
Je pense qu’il ne faut pas faire l’élection avant qu’elle ait lieu. Mais, évidemment, un duel au deuxième tour extrême droite contre Parti socialiste poserait le problème tout à fait différemment que ce qui s’est produit en 2002, avec le duel Chirac-Le Pen.
Chirac n’avait absolument pas besoin des voix de la gauche pour battre électoralement un Le Pen qui avait quasiment fait le plein de ses voix au premier tour. L’union nationale autour de Chirac lui a donné 81 % des voix et la possibilité de légitimer ensuite toutes les attaques de son gouvernement contre le travailleurs ! On en voit aujourd’hui les conséquences.

********

Quel bilan tirez-vous de vos 5 candidatures précédentes à l'Elysée? Qu'ont-elles apporté aux gens que vous dites défendre?
Rédigé par Matthieu Duvail le vendredi 09 juin 2006 à 18:07


Réponse de Arlette Laguiller à Matthieu Duvail :
Tout d’abord, j’ai été la première et la seule femme à me présenter en 1974, et ensuite quelques partis nous ont imité.
Et qu’ont apporté aux « gens », comme vous dites, les candidatures de tous ceux qui se sont présentées sans être élus ? Qu’ont apporté d’ailleurs les candidatures de ceux qui ont été élus, sinon une marche vers l’appauvrissement du monde du travail ? Pourquoi les idées de l’extrême gauche n’auraient-elles pas plus le droit d’être représentées dans les élections que celles des Verts, des PRG, PC, Bayrou, CNPT, ou des ultra-réactionnaires comme de Villiers et Le Pen ? Ou que celles de l’UMP et du PS.
En tout cas, ceux qui ont entendu mes idées en feront peut-être leurs objectifs de lutte de demain.

********

Etes-vous pour ou contre l'économie de marché ?
Par quel système seriez-vous prête à la remplacer pour assurer à tous l'approvisionnement en biens et en services sans pénuries ?
Prônez-vous la "révolution" ?
Qu'est ce que cela signifie concrètement dans les actes ?
Ceci peut il se réaliser en accord avec les règles de la démocratie ?
Que choisissez vous entre la dictature du prolétariat et la démocratie ?
Avec la tertiarisation de la société et le recul du nombre d'ouvriers en usine, à qui s'adresse votre discours ?
Rédigé par Damien le vendredi 09 juin 2006 à 19:03


Réponse de Arlette Laguiller à Damien :
Je suis contre l’économie de marché. Je suis pour une organisation de la production visant à satisfaire les besoins de tous, y compris les non-solvables des pays saignés à blanc pendant des siècles par les grandes puissances. Concrètement, cela veut dire recenser tous les besoins de l’humanité et produire en fonction de cela, et non pas en fonction du profit escompté. Donc produire suffisamment mais sans gâchis pour ne pas abîmer la planète plus qu’elle ne l’est. Cela s’appelle la planification démocratique. Mais, bien entendu, cette mise en commun à l’échelle du monde ne se fera pas avec la bénédiction des possédants qui voudront défendre leurs privilèges. Il faudra leur retirer le moyen d’imposer la dictature de leurs intérêts égoïstes à l’ensemble de la société : c’est cela la révolution. Aujourd’hui les producteurs, les ouvriers, les pauvres, les exploités ne sont-ils pas majoritaires à l’échelle de la planète ?
Pour la dictature du prolétariat, voir la réponse à Lje.
Je n’ai jamais été ouvrière. Mais, en tant qu’employée, je me suis toujours sentie faire partie de la classe ouvrière. D’ailleurs, nous avons mené une grève dans les banques en 1974 qui a duré deux mois et demi, avec les mêmes méthodes de lutte que des travailleurs en usine. Donc, mon discours s’adresse aux ouvriers (ils sont tout de même quelques millions dans ce pays à fabriquer des bateaux, des trains, des avions, des automobiles, des objets en plastique) et à tous ceux du tertiaire, dans les bureaux, les grandes surfaces, les magasins, exploités de façon aussi éhontée qu’en usine. Sans oublier ceux qui font marcher la SNCF, la RATP, EDF, GDF, la DDE ou les hôpitaux. A moins de ne pas vivre sur la planète Terre, on ne peut pas l’ignorer.

********

Vous prônez le changement ( à juste titre certes ! ! ) mais ne pensez vous pas que la classe politique a besoin d'être renouvelée, vous en tête ? Pourquoi ne pas laisser la place à un jeune, une autre femme ou une personne issue de l'immigration ? ( que je n'aime pas cette formule, mais ... )
Rédigé par Don le vendredi 09 juin 2006 à 19:33


Réponse de Arlette Laguiller à Don :
Jusqu’à maintenant mes camarades, les jeunes, les moins jeunes et les plus vieux, m’ont choisie pour les représenter. Ce choix leur incombait tout naturellement. Mais nous avons pensé avant vous à ma succession. Et en 2012, un ou une autre jeune camarade (j’espère que ce sera une femme) sera candidat(e) à ma place. En ce qui concerne les “personnes issues de l’immigration, la jeune femme qui a été désignée comme porte-parole de LO dans la région Centre s’appelle Farida Mekdoub, et cela répond sans doute à votre question.

********

Trotski avait sans doute quelques raisons d'en vouloir aux marins de Kronstadt. (ils n'étaient pas d'accord avec la dictature du prolétariat)
La méthode qu'il a employée pour résoudre les problèmes qu'ils lui posaient a prouvé son efficacité. (en tant que chef de l'Armée Rouge, il les a tous fait tuer… ils étaient quand même plusieurs milliers)
Question : Pensez vous que le PS devrait appliquer cette méthode à LO après le coup que vous vous préparez à lui faire avec vos alliés objectifs de la Ligue Communiste ?
Rédigé par le vieux con encarté le vendredi 09 juin 2006 à 23:58


Réponse de Arlette Laguiller à « le vieux con encarté » :
La répression du soulèvement de Cronstadt s’est déroulée alors que la révolution russe était attaquée de toutes parts (y compris par les armées étrangères), et ce fut certes une page difficile d’une histoire complexe, qu’il faudrait des pages pour expliquer. Mais cela, cher “encarté” (au PS, je suppose) ne dédouane pas les sociaux-démocrates de l’époque d’avoir mené en collaboration avec l’état-major la répression contre la révolution allemande et les spartakistes, ni d’avoir trahi l’internationalisme en 1914, lorsqu’ils ont sombré dans l’union sacrée et dans le camp de la guerre.
Les révolutionnaires russes ont eu le mérite d’avoir vraiment voulu en finir avec le système capitaliste. Depuis des années les partis socialistes se sont contentés de le gérer, en prenant la responsabilité de répressions coloniales infiniment plus sanglantes que Cronstadt.

********

Ne pensez-vous pas qu'en 2007 dans l'ambiance actuelle de défiance contre les partis de pouvoir (Constitution Européenne + Clearstream...) une candidature commune LO + LCR + PCF + Verts + divers altermondialistes a de grande chance d'arriver au 2ème tour contre Le Pen ?
Rédigé par Laurent le samedi 10 juin 2006 à 08:45


Réponse de Arlette Laguiller à Laurent :
D’abord, nos électorats ne s’ajouteraient pas automatiquement, nous avons pu le vérifier ne serait-ce qu’avec la LCR quand nous avons fait des candidatures communes. Ensuite, je ne suis pas devineresse et ne peux pas prévoir les résultats électoraux. Par contre, une candidature commune -telle que vous l’évoquez- me paraît mal partie car le problème du PCF et des Verts est surtout de négocier avec le PS un accord pour avoir des élus aux élections législatives.
En tout cas, si elle se faisait entre la LCR, le PCF et une partie des Verts, elle serait l’objet d’un compromis qui risquerait de noyer les idées des uns et des autres dans un texte incolore et inaudible pour la population laborieuse.

********

- 1 -
De combien de ministères , et lesquels, avons-nous besoin pour que la France "fonctionne" ?
(Cette question parce que, à chaque changement, je perçois la nécessité de "caser" les "copains" et que cela me semble un énorme gaspillage)
- 2 -
Quelles propositions concrètes faites vous pour "assainir" la vie politique en France ?
Rédigé par Jeanne le samedi 10 juin 2006 à 15:05


Réponse de Arlette Laguiller à Jeanne :
1. Le problème n’est pas le nombre de ministères -car, même avec moins, ils caseront toujours leurs copains- que d’enlever le pouvoir économique et, finalement, politique qu’ont les grands groupes industriels et financiers sur les ministères.
2. Je suis pour que les électeurs aient la possibilité de révoquer les élus sans attendre l’élection suivante, dès lors qu’ils n’appliquent pas leurs promesses ou prennent dans la caisse.

********

Que pensez vous du vote obligatoire et de la prise en compte du vote blanc ?
Rédigé par Pieter le samedi 10 juin 2006 à 23:10


Réponse de Arlette Laguiller à Pieter :
Je ne suis pas pour le vote obligatoire qui, dans les pays où il existe, ne règle en rien le problème du monde du travail. Mais je suis pour la prise en compte du vote « blanc ».

********

Vous ne cessez de combattre l'économie de marché... lui reconnaissez-vous tout de même des mérites? Si oui lesquels?
Comment définiriez-vous un patron?
Quelle doit être l'importance de l'initiative privée dans l'économie?
La Révolution, cette conception basée sur un rapport de force brutal n'est-elle pas dépassée, en particulier dans nos sociétés? Une conception basée sur une coopération entre les différentes composantes de la société ne serait-elle pas plus efficace, plutôt que de pointer du doigt des boucs émissaires?
Pourriez-vous citer une mesure adoptée par un gouvernement de droite que vous trouviez bonne? Même question en se limitant au domaine économique.
Merci par avance et merci John Paul.
A.
Rédigé par Adrienhb le samedi 10 juin 2006 à 23:37


Réponse de Arlette Laguiller à Adrienhb :
Le discours que vous tenez est encore plus vieux que le marxisme, qui a un siècle et demi. Pour faire tenir tranquilles les pauvres et les exploités, on leur a toujours dit que c’était mal de faire la révolution, et le capitalisme a prospéré sur cette conception. Mais les peuples se sont tout de même révoltés, et ce sont ces révoltes et ces révolutions qui ont fait avancer les sociétés, et pas la résignation.
Quant au « rapport de force brutal », il est du côté du grand patronat et des grands groupes industriels et financiers qui, avec brutalité, exploitent et licencient à travers le monde.
En ce qui concerne les mesures de droite que je pourrais trouver bonnes, il n’y en a guère et surtout si tardives et incomplètes qu’elles n’ont guère marqué la politique. Je ferai exception pour la loi Veil sur l’IVG, qui n’a cependant pas réglé totalement le problème.
Quant au domaine économique, je cherche désespérément...

********

Je reprends une question déjà posée en généralisant: en quoi votre action depuis votre première campagne présidentielle a réellement servi à faire avancer la condition et le droit des travailleurs?
Rédigé par Overdose le dimanche 11 juin 2006 à 13:20


Réponse de Arlette Laguiller à Overdose :
Voir réponse à Mathieu Duvail.

********

Est-ce que vous ne pensez pas qu’au même titre que les hommes politiques de droite ou de gauche que vous critiquez, ne serait que par le fait que vous êtes la tête d’affiche de LO depuis plus de 30 ans, vous ne participez pas à la décrépitation du politique…
(en longévité votre concurrent le plus direct c’est Chirac)
Rédigé par Overdose le dimanche 11 juin 2006 à 13:26


Réponse de Arlette Laguiller à Overdose :
Réduire les idées et les programmes politiques à l’âge du capitaine, c’est vraiment le degré zéro de la politique. Comme disait Georges Brassens, quel que soit l’âge « quand on est con, on est con », « le temps ne fait rien à l’affaire ».

********

Plus qu’une crise politique, la France traverse une crise médiatique pourtant on n'entend pas (ou peu) votre opinion des médias et leurs problèmes d'indépendance et d'objectivité (en particulier dans le secteur de l'information).
Vous avez peur de ne plus être invitée à la télé ?
Rédigé par Rahcyan le dimanche 11 juin 2006 à 15:05


Réponse de Arlette Laguiller à Rahcyan :
Vous aussi, vous nous connaissez mal. Que ce soit dans mes discours ou dans notre presse, nous évoquons souvent le mensonge de la soi-disant objectivité des journalistes. Encore récemment dans un article sur Libération. Si vous n’achetez pas notre journal, je vous donne l’adresse de notre site internet : http://www.lutte-ouvriere.org.

***

Ne pensez-vous pas, face à la mondialisation ultra-libérale, que les divisions entre communistes et les divers mouvances trotkistes deviennent ridicules ?
Ne serait-il pas temps de créer un grand parti de la gauche anti-libérale, en unissant LO, la LCR, Attac, le PC, José Bové ?
Rédigé par Bibendul le dimanche 11 juin 2006 à 15:30


Réponse de Arlette Laguiller à Bibendul :
Votre souhait est difficile à réaliser : le PC ne rêve que d’alliance avec le PS, Attac ne veut pas devenir un parti politique et José Bové non plus. Restent LO et la LCR qui, quelquefois, s’entendent électoralement, et quelquefois, pas. Mais qui sont souvent au coude à coude dans les mobilisations.

********

1 "Quand vous serez élue présidente (une hypothèse), quelles sont les grands changements au niveau de la constitution, du mode d'organisation de l'état que vous comptez faire pour vous rapprocher de l'idéal communiste. Et surtout comment faire pour mettre en application ces mesures? (parce qu'une fois élue, il faudra cohabiter avec un parlement encore de droite). Comptez vous faire une révolution (+ ou moins violente) à ce moment en comptant sur une possible mobilisation de votre électorat tout frais, ou comptez-vous assumer vos fonctions dans le cadre de la 5ème république et y aller petit à petit dans la mesure du réalisable pour mettre en place un système communiste?"
2 "L'idéal communiste prévoyant une espèce d'assemblée avec des représentants révocables à tout moment (comme les conseils de soviet), ne trouvez vous pas que le fait que vous soyez depuis x temps candidate à la présidence, semble montrer le contraire de cette idéologie? (Parce que du coup on pense plus à une accaparation de la tête du pouvoir par un groupe de personnes comme l'avait fait Lénine pour résister à une contre révolution, mais qui au final a gardé la main sur le pouvoir (même après la défaite des blancs) et mater la 3ème révolution amorcé par les marins de Kronstadt qui ne souhaitaient que revenir à cet idéal communiste.)"
3"Et dans un même temps, une fois au pouvoir, la révolution en marche, une contre révolution risque de se mettre en place, comment comptez vous réagir face à elle? Une nouvelle armée rouge pour mater des néo blanc (quoiqu'ils s'appelleront sûrement bleu^^)?"
Rédigé par Joseph le lundi 12 juin 2006 à 01:51


Réponse de Arlette Laguiller à Joseph :
Il faudrait des pages et des pages pour répondre à vos nombreuses interrogations. Donc, si vous me donnez un moyen de vous joindre, je veux bien vous adresser nos textes d’orientation et tenter de vous répondre plus longuement.

********

Si Lutte Ouvriere prenait les rênes du pouvoir, est-ce que la dictature du prolétariat inscrite dans vos textes se traduirait par une fin de la démocratie (plus d'élections, interdiction des partis politiques)?
Un pays communiste ne doit il pas rester démocrate ?
Que pensez vous des anarchistes ?
Rédigé par lje le lundi 12 juin 2006 à 04:53


Réponse de Arlette Laguiller à lje :
D’abord, qu’entend-on par « dictature du prolétariat » ? La dictature du stalinisme n’était pas la dictature du prolétariat, et j’appartiens à un courant qui n’a pas attendu la mort de Staline ou la chute du mur de Berlin pour dénoncer la dictature du stalinisme. La dictature du prolétariat, pour moi comme pour Marx, représente un régime démocratique (avec beaucoup d’élections où les partis soient nombreux, mais où l’argent n’a plus le pouvoir. Donc, où il n’y a plus la dictature de l’argent).
On peut se retrouver ensemble avec les anars dans de nombreuses luttes, mais ils ont tort de penser qu’on peut supprimer l’Etat du jour au lendemain. Et la seule fois où ils ont été en situation de changer en profondeur la société (en Espagne, et plus particulièrement en Catalogne en 1936), ils se sont refusé à exercer le pouvoir... et l’ont remis à des hommes politiques bourgeois.

********

Ne pensez-vous pas que si l'électorat de l'extrême gauche ne se trouve absolument plus parmi les « travailleurs », et d'une manière générale ceux des couches les moins favorisées, c'est peut-être tout simplement que le concept de classe sociale sur lequel reposent certaines de vos théories est dépassé ?
En d'autres termes, croyez-vous réellement qu'existe encore en France un sentiment de classe ? Pensez-vous que si le prolétaire qui vit dans sa banlieue qui autrefois votait très à gauche s'est mis à voter à l'extrême droite, ou à droite, n'est-ce pas parce que les divisions de notre monde ne se font plus dans les mêmes termes qu'il y a un siècle, que les oppresseurs ne sont plus nécessairement de grands patrons mais peuvent prendre la forme de jeunes gamins d'origine immigrée (ou pas) ?
Rédigé par Marcel Patoulatchi le lundi 12 juin 2006 à 09:53


Réponse de Arlette Laguiller à Marcel Patoulatchi :
Le problème principal n’est pas de savoir si la conscience de classe existe, mais de savoir si la société est toujours divisé en classes sociales aux intérêts opposés... ce qui est incontestable. Car comme le disait Marx, l’existence précède la conscience !
Quant à dire que “le prolétaire” s’est mis à voter à l’extrême-droite”, c’est caricaturer la situation. Parmi mon électorat, nombreux sont les salariés (ouvriers, employés, secteur tertiaire, etc…) et c’est même la majorité.
Il n’y a pas que, dans les banlieues populaires, que l’on vote Le Pen. C’est vrai aussi dans des banlieues huppées. Quant aux travailleurs assez inconscients pour voter Le Pen, cet ami du patronat, ils seraient sans doute moins nombreux s’ils n’avaient pas été aussi souvent déçus par la gauche au pouvoir.
Je ne crois pas que les « oppresseurs » soient aujourd’hui des jeunes gamins d’origine immigrée, même si certains rendent la vie difficile à leur entourage. Les oppresseurs, ce sont les responsables du chômage, de la précarité, de la régression sociale, c’est-à-dire le grand patronat et les politiciens à son service.

********

Seriez-vous favorable à un système dans lequel chaque semaine, l'intégralité des citoyens tirerait au sort sa fonction dans la société. Une semaine professeur de français, une semaine océanographe, une semaine éboueur, etc. ?
Rédigé par Partouche le mardi 13 juin 2006 à 02:33


Réponse de Arlette Laguiller à Partouche :
Votre question est posée sur le ton de la plaisanterie. Mais je vous répondrai sérieusement : dans une société où le pouvoir n’appartiendrait plus à ceux qui ne sont guidés que par le profit, j’espère effectivement que le niveau de culture permettra à chacun de rendre différents services à la société, en exerçant s’il le souhaite de nombreux métiers différents, et qu’il n’y aura personne confinée toute sa vie à la fonction, pourtant indispensable, d’éboueur..

John Paul

Excusez-moi, j'avais fermé par erreur les commentaires pour cette note...
C'est ouvert maintenant!

jmd63

rien de bien nouveau pour Arlette.

je ne pense pas qu'elle crée la surprise en 2007

Hugues

Je trouve Madame Laguiller méprisante envers les éboueurs. C'est un véritable métier, nécessitant un apprentissage. Les éboueurs titulaires de la ville de Paris gagnent plus en net que certains professionnels libéraux, et c'est très bien comme ça.

Lancelot

C'est quoi la différence entre les discours d'Arlette de 2006 et ceux d'il y a 30 ans ?? Il faut qu'elle se réveille Mamie, la société évolue : pathétique !

L'Anonyme de Chateau Rouge

Bon c'est vrai que pour ceux qui s'interessent un minimum à la politique Mâadame (parce qu'il n'y en a pas qu'une) Arlette Laguiller n'apporte pas grand chose de nouveau à son moulin. Mais peut être parce que contrairement à ce qu'insinue "Lancelot" la société n'a pas franchement évoluée depuis les années 70. Les classes sociales sont toujours là et la lutte des classes est toujours à l'avantage de la bourgeoisie. Le capitalisme détruit toujours autant l'Humain, mais la modernité vient avec l'image qu'il donne de son totalitarisme: le néo-libéralisme. Plus rebelle, plus rapide, plus beau, plus égalitaire, plus, plus plus. Une image forte et séduisante mais que trouve t'on derriere le masque? toujours plus et toujours plus d'exploités, de pauvres, de sdf, de racisme, d'antisémitisme, de jalousie, de vol, de meurtre. J'en rajoute, je simplifie, je fais des raccourcis, mais je ne crois pas que le discour de Madame Laguiller soit plus "vieux" que la société dans laquelle on est obligé de survivre. Cependant les propositions de Laguiller ne sont pas franchement "réalistes". C'est un soucis, face au libéralisme: il n'y a rien. On est dans le caca.

D'autre part je suis heureux de lire une interview d'Arlette Laguiller sans qu'elle soit tout de suite coupée par l'interviewer, sans que ses propos soient déformés pour faire la Une d'un journal. Elle ne dit rien de nouveau certe, mais pour une fois on la laisse s'exprimer et il faut reconnaitre que c'est rare.

Ps: Je précise !: rien a voir! mais si vous voulez vous faire peur, Actu.Chomage propose une interview sans coupes aucunes, brut de décofrage de notre facho médiatique Le Pen:
http://www.actuchomage.org/modules.php?op=modload&name=PagEd&file=index&topic_id=10&page_id=227.
ça fait peur....

Ps: John Paul, ne trouverais tu pas plus lisible de mettre les questions en caractere gras? ou faire un minimum de mise en page histoire que le lecteur n'abandonne pas la lecture avant la fin des interviews... J'ai bien l'impression que les prochaines seront toute aussi interessante (pour d'autres raisons).

SERVITEUR

Bravo John-Paul.
Et maintenant, interview Marine.

Quand on voit qu'il est de bon ton d'interviewer, d'inviter ici et là une femme qui defend les assassins Trotsky et Lenine (vous me direz, il y en a d'autres qui les evoquent, parfois), tu pourrais bien inviter cette jeune et intéréssante Marine, donc, qui est loin de radoter autant de c... .
Merci. C'est ça la démocratie.

P Auger

Pauvre serviteur, quelle sotise et meconnaissance de l'histoire. Un adherent du FN, sans aucun doute, il est vrai que ce parti ratisse largement chez les sots.

Merci Arlette pour etre ce que vous etes meme si personellement je n'ai jamais voté pour vous.

Je suis navré par contre qu'une grande union anti-ultraliberale ne soit pas possible comme vous l'avez expliqué. Il serait pourtant urgent de freiner cette progression calamiteuse vers la droite la plus dure et la plus dangereuse.

un prolétaire

Ok Ok on est presque d'accord avec elle sur son analyse bien que mme Laguillier ferait bien de comprendre qu'en quelques années, la classe prolétaire a beaucoup évoluée et qu'elle est désormais totalement aliénée par le système de consommation, débile certes, mais partie intégrante du capitalisme. Enfin bref, à part ce petit point, notre annalyse ne diffère pas tant que ca. Par contre, c'est ce qu'elle propose pour remédier à ce monde qui me gène beaucoup... Ce qu'a fait Trotsky aux marins de Kronstadt ou à la révolte des paysans ukrainiens de est simplement une série de crimes que lui meme n'a pas eut les couilles deffectuer mais qu'il a fait faire à ses sbires.. Enfin, dire que les anarchistes en espagne ont 'laissé' le pouvoir aux bourgeois est assez insultant quand on pense aux nombre qui a crevé sur les barricades. Enfin, l'Etat n'est et n'a toujours été qu'un instrument pour assister le peuple et empécher qu'il s'émancipe totalement, ce n'est qu'un instrument qui permet la conservation du pouvoir, alors ne demandons pas a cette adoratrice du pouvoir qu'est mme Laguillier d'émettre une critique sur celui-ci ou juste de refuser de participer au systéme parlementaire (ridicule démocratie) actuel... Mais bon comme elle dit, on srejoint dans la lutte hein?(jlai jamais vu sauf en tête des manifs la ou ya les caméras mais bon..)

Gars

Salut JPL,

Arlette reste sur son crédo !

30 ans de lutte au service de l'idéologie trotskiste ça impose un certain respect !

Là ou les chiraquiens et autre sarkosistes ratissent large, Arlette et la LCR restent fidèles à leurs principes.

Certes on se doute tous que Lutte Ouvrière et la LCR n'obtiendront jamais le pouvoir , du fait de leurs radicalités, mais leurs présences nous rappelle ce que sont les vrais idées de gauche !

Là ou le PS applique une politique Social-Démocrate à la limite du libéralisme , Arlette, Krivine et compagnie rappellent aux ex-gauchiste (PS,PCF,PRG...) ce qu'est l'idéologie de gauche.

Reste le problème du FN et de 2002 ! Son explication est limite !

A ne pas vouloir cautionner un homme de droite peut on prendre le risque (même infime) de laisser les commandes du pays à un Fasciste ?

Pour ma part Le choix fut fait dés l'élimination de Jospin et la qualification de l'homme du FN. Chirac même si il est à la limite de l'incompétence aura toujours moins fait de mal à ce pays que le père de Marine !

Entre deux mot il faut choisir le moindre !

Le pèlerin vagabond

De passage après une longue période d'errance. a+ Lpv

Serviteur

@ P. Auger:Oui, Trotsky était un assassion de masse...
Et "sottise" prend deux T, inculte!

Christophe

Et bah moi, j'ai une certaine sympathie pour Arlette... Nos politiques et nos médias ne faisant que rabâcher la même pensée pro capitaliste depuis des décennies, je ne vois pas pourquoi on devrait reprocher à Arlette de tenir elle aussi le même discours depuis 30 ans. Il va bien falloir à un moment qu'on regarde dans le rétro : ça fait des années qu'on nous dit qu'il faut plus de libertés d'entreprendre, plus de souplesse pour les entreprises, plus de flexibilité, moins de taxations sur les bénéfices, plus de privatisations... que le marché se régulera de lui-même... Or, un constat s'impose : les riches sont toujours plus riches, les pauvres toujours plus pauvres et l'argent gouverne le monde comme jamais auparavant... Arlette a lé mérite de poser de bonnes questions. On ne peut pas lui reprocher de ne pas toujours trouver les bonnes réponses.
J'ai pour ma part un grand regret : que la gauche altermondialiste dans son ensemble n'ait pas été capable de profiter du non à la constitution européenne pour créer un vaste mouvement altermondialiste composé de politiques, d'associations, de citoyens... en vue d'une candidature unique. Avec 5 ou 6 candidatures à gauche du PS, le discours altermondialiste risque de ne pas peser lourd aux prochaines présidentielles.

Franck

La réalité n'est pas celle que vous décrivez :
les riches sont toujours plus riches, les pauvres toujours plus pauvres.

Non.

Au niveau mondial les pays riches sont toujours plus riches certes, il reste de nombreuses populations misérables leur nombre n'a pas baissé mais elles représentent une part moins importante de la population mondiale, des centaines de millions d'individu ont vu leur condition s'améliorer dans tous les continents.

Les zones qui se sont améliorées se trouvent dans les pays d'économie libérale.

L'instabilité politique et les guerres civiles sont les principales causes de la misère et des massacres, ils ont eu lieu dans des territoires qui possèdent ou qui ne possèdent pas les richesses qui intéressent les circuits économiques mondiaux.

La "morale" de l'économie de marché n'est pas au niveau de la morale individuelle la plus élémentaire et universelle, je le déplore sincèrement mais cela peut être corrigé. (Bravo Bill Gates)

Les tentatives d'imposer une économie dirigée ont toujours vu dans l'histoire une baisse de la production et un effondrement du niveau de vie global.

Cordialement

la konchita

Superbe photo!

la konchita

Superbe photo!

ladina

voila ma quetion:pensez vous que l'image soit plus éfficace que le texte pour dénnoncer des faits de société?

Andy Verol

La délégation de pouvoir par le vote n'est-elle tout simplement pas la plus immense des aliénations inventées par les élites et les ambitieux?

http://andy-verol.blogg.org

La seule réelle révolution moderne est le Blasphème universel...

bricout

pourrais je avoir l adresse pour écrire a Arlette Laguiller car j ai une lettre de mécontentement a lui faire parvenir savoir si on peut conter sur elle la dessus.
En vous remerciant
Recevez nos sincéres salutations

Rampe

"Arlette reste sur son crédo !"
C'est précisément ce qu'on peut lui reprocher: un immobilisme indestructible des idées alors même que le monde a changé depuis bien longtemps. Il serait temps de changer d'homélie et de l'adapter au monde moderne même si le combat pour les pauvres et les laissés pour compte doit se poursuivre.

MOINE

DE M.MOINE
7 RUE DE LA GUADELOUPE
68740 FESSENHEIM
J’ai déjà envoyé ce courrier à tous les prétendant à la présidentiel mais je pense qu’il en rigole dans leur coin, cela doit les dépasser.
PEUT ETRE AURAI JE UNE REPONSE ET PEUT SERVIRA POUR L EMISSION DE CE JOUR
Cela est au nom de mon épouse Renée

AH ! ! LES RETRAITES

SOLIDARITE ?
EGALITE ?
= PRECARITE !

Que de paroles pour endormir le peuple ?
Que fait on pour l’égalité des chances ?

L’on parle toujours et depuis des années que l’on va faire quelque chose pour que les citoyens puissent vivre plus décemment, mais à ce jour peut de chose.

Un exemple :
Il y a eu des réformes sur les retraites, mais quelle réformes, abaisser les travailleurs du privé et satisfaction des fonctionnaires.

Bien sure il y aura du changement que lorsque les fonctionnaires basculeront dans le privé.

OU SE TROUVE L’EGALITE DU POUVOIR D’ACHAT

1
Le privé calcul des retraites sur la base de 25 années de travail

2
Les fonctionnaires :
6 derniers mois de salaire. ?
EDF-GDF Le dernier mois de salaire. ?
SNCF 6 derniers mois de salaire. ?
RATP 6 derniers mois de salaire. ?

OU SE TROUVE L’EGALITE POUR LES CITOYENS FRANÇAIS, IL Y A VRAIMENT DE QUOI SE POSER DES QUESTIONS, ET L’ON VOUDRAIT, QUE TOUT LE MONDE SOIT SATISFAIT.

LES PENSIONS MOYENNES

QUELLE HONTE PAR RAPPORT A CERTAIN QUI ONT TRAVAILLE TOUTE LEUR VIE ET SOUVENT TRES DURE ? .

LE PRIVE 1465 OU SE TROUVE LE MOINS ET LE PLUS HAUT. ?
LES FONCTIONNAIRES 1832 Idem

EDF-GDF 2139 Idem
SNCF 1534 Idem
RATP 1852 Idem

Bien sure se sont des moyennes, mais alors l’on peut se demander combien touche le plus haut de l’échelle puisque des personnes touche à peine 400 euros pour vivre.

Q’EN PENSE T’ON EN HAUT LIEU.

Bien sure il faut bien que je prenne un exemple pour faire voir ce que je connais le plus.

Mon exemple pour moi-même, puisque c’est celui que je connaît le mieux.

J’aurai travaillé au 13/03/2007 166 trimestres dont :
116 trimestres en France dont :
25 en chômage économique
50 trimestres en Allemagne

Pourquoi en Allemagne ? , Car malgré les recherches en France aucune proposition.

ET POURTANT J’AI TRAVAILLE DEPUIS L’AGE DE 14 ans

Et la seule récompense je toucherai de la France
Environ 394 E
Et de l’Allemagne Environ 180 E qui restera à vie la même somme puisqu’il n’y a en Allemagne aucune revalorisation du pouvoir d’achat.
TOTAL environ 574 E hors prélèvement

POUR INFO :
J’ai toujours travaillée malgré que j’ai eu un CANCER et jamais je n’ai baissée les bras malgré que d’autre que je connais sont en invalidité et travail presque jour et nuit, enfin c’est un exemple, ce n’est pas de la délation, car il devrait également y avoir des contrôles inopiné chez ces videurs de caisse.

Pensez-vous que l’on peut vivre avec cela ?
Qu’en pensez-vous ?

Vous devriez essayer afin de vous en rendre compte.

A l’heure des compagnes présidentiel il faudrait penser aux citoyens qui sont vraiment mis au bord du chemin.

Une suggestion :

Mettre tout le monde au même barreau de l’échelle concernant les calcul des retraites, car si moi j’avais la retraite calculé sur mon dernier salaire, je pourrai prétendre vivre décemment.

Se serait une répartition plus équitable, je ne comprend pas pourquoi que les partenaires sociaux ont pu signer des accords de ce style, je pense qu’il n’ont pas beaucoup de réalité de ce qu’ils défendent.

J’OSE ESPERER QUE CELA DONNERA A REFLECHIR A TOUS QUI PRONE LA BONNE SATISFACTION DE CERTAIN CYTOYEN QUI ONT TOUJOURS TRAVAILLE SOUVENT A LA DURE POUR Y ARRIVER.


D’autre part :

Le Premier Ministre annonce que les personnes touchant le minimum garantie touche 15000 Euros par an ?

Il oubli de dire que cela représente le BRUT et non ce que les personnes ont en main pour vivre.

A ceci il faut enlever 23,66 % dans le secteur privé donc il reste que 12130 par an sans enlever les frais de déplacement pour aller gagner cela.

Jean

Des photos franchement inédites d'Arlette Laguiller sur "Des photos et puis quoi encore ?" à l'adresse http://phverant.blogspot.com

guez

j'apprecie tout a fait pour toutes ces idees
la candidate elle a toute confiance!!!!!!!!

anonyme

pouvez vous me donner des arguments tengibles qui me convaincraient d'aller voter pour vous?

anonyme

excusez moi quand je veux dire "pour vous" je veux bien sur dire en faveur de l'extrême gauche

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.