LaTeleLibre.fr

Ma Photo

Exalead

  • Un nouveau moteur 100% français

Blog powered by Typepad
Membre depuis 01/2006

COMPTEUR

« WEBCITOYEN(NE) | Accueil | MADÂME, NOS SOUS ET LE FOOT »

Commentaires

laurent

c'est pas trop fatiguant de faire du copier coller jp
2 js de suite !!!

Hapax

De quel rempart parlez-vous donc, vous journalistes de Libération et vous John-Paul ???!!! Serge July a toujours, toujours été du côté du pouvoir depuis déjà plus de 20 ans. Il a violé les principes minimaux de respect envers son lectorat (je pense ici à son attitude ahurissante lors du referendum sur la constitution européenne). Si je regarde maintenant Libération comme un torchon à la solde du pouvoir et que je ne lis même plus ses feuilles (j'ai cessé de les acheter en 2002), c'est parce qu'un journal dont l'existence ne dépend que des subventions de l'Etat ne vaut pas mieux que la Pravda. Vous dénoncez Edouard de Rothshild mais les journalistes de Libé sont vendus depuis longtemps au premier ministre qui décide chaque année de l'attribution et du montant de "l'aide" de l'Etat. Entre Charybde et Scylla, je ne choisis pas ! Je préfère me rabattre sur le Canard enchainé ou Courrier international. Honte à Serge July ! Honte à celui qui n'est qu'un plus qu'un sous-secrétaire d'état à l'information et se donne des air de Che Guevara germanopratin ! Quelle misère et quelle hypocrisie ! Vous voir y participer me rend plus triste encore. Honte à vous aussi finalement...

Gilles

Sans être aussi virulent dans mes propos je ne puis qu'approuver ceux de Hapax ci dessus : Serge July était devenu encore plus insupportable et puant ces derneirs temps et Libération de moins en moins lisible (sans développer une crise d'urticaire s'entend).
Donc son éventuelle (parce que c'est July qu'est lourdé, le canard continue lui) disparation serait aussi embêtante que celle de France Soir
mais pas plus

Nico

Une belle déclaration d'intention en effet.
Mais n'est-ce pas déjà trop tard?

Au hasard. Sur l'attaque Israëlienne sur la plage de Gaza. Rien hier, rien aujourd'hui. Alors que le gouvernement Israëlien tente de s'autoblanchir en parlant de mine Palestinienne, que Human Right Watch avance le contraire preuve à l'appui puis que le gouvernement Israêlien fait à nouveau volte-face en prétextant un vieil obus Israëlien enfoui qui n'aurait pas explosé lors de son tir, Libération fait preuve d'un étrange silence.

Est-ce dû au fait de la présence d'Ehud Olmert en visite en France que le sujet n'ait pas été traité? Pourquoi? Y'a-t-il des susceptibilités politiques ert économiques à ne pas froisser alors qu'il s'agit visiblement d'une énorme bavure de Tsahal?

En France le métier de journalisme est de plus en pus difficile à exercer, John-Paul en est témoin.

Comment y croire encore alors que les deux plus grands quotidiesn Français (Le Monde, Le figaro) sont aux mains des deux plus grands fabriquants d'armes (LAGARDÈRE, DASSAULT) et que le troisième (Libération) " plutôt de gauche"est aux mains d'un proche de Sarkosy?

Ccei est une question et non une affirmation.

Gars

Salut John-Paul,

A ce que je vois Serge July, fait une sorte d'unanimité contre lui ! Celle des gens exprimant de pseudo-idées révolutionnaires !

Certes July n'est pas le personnage le plus gauchiste qui soit ! Mais les gens et le monde évolue ! Et l'être humain à plus de facilité à s'habituer au confort qu'a y résister !

Pour finir j'éspère que la rédaction de libé gardera son indépendance vis à vis de son actionariat !

Leptit Benji

Que de critiques faites à ce malheureux July. Honnetement je ne connais pas l'homme, je ne lis pas le journal, mais si JP annonce que son départ est dangereux pour la liberté de la presse , alors je crois !

camus2006

salut à tous et surtout à nico . je suis entièrement d'accord avec toi sur le silence de libé à propos du massacre des civils palestiens et pour ce qui est de la liberté d'expression en France c'est aujourd'hui de l'utopie (lagardère,dassault;rothshild;bouygue)

François

Le départ de July aujourd'hui et la disparition de Libé demain de fera pleurer que quelques bobos parisiens. Nous, en province, on s'en fout !!!

richard

leptit benji,si jp dit que ,jp a raison!Doucement,ce n'est pas parce que jp est plutôt bon qu'il est dieu !

Joël BUQUET

Beaucoup de commentaires inappropriés, injustes et certainement de provenance douteuse. Il est de bon goût de filer des coups de pompes dans la gueule du mec à terre. C'est bien plus pratique : pas besoin de se baisser. Le génie français... toujours

Hapax

Sous prétexte de civilité perpétuelle, l'esprit critique a quitté notre pays depuis longtemps et dire qu'un con est un con est devenue une infâmie ! Traitez moi de con s'il vous plait de le faire mais laissez-moi dire combien Serge July en est un, et un grand, nuisible potentat liberticide. Sa rédaction affolée n'est plus composée que de ceux qui sont suffisament insignifiants pour ne jamais le déranger et de ceux qui ont tellement peur de lui qu'il signent toutes les pétitions puis vont aux toilettes se passer de l'eau sur le visage en se disant qu'ils ont vieilli. Vous défendez le règne de la bêtise de votre mansuétude de supermarché. Ou êtes-vous seulement inconscients ?

bégé

Verser aujourd'hui des larmes de crocodile sur le sort du "rempart" de Libé, alors qu'on le conspuait au moment de la grève, contre le plan de licenciements
relève de de l'amnésie.
JPL, vous devriez consulter et relire aussi les très instructifs commentaires de "libé en lutte".

Olive

Je ne voudrais pas tirer sur le corbillard de Serge July parce que la situation de la presse est catastrophique en ce moment.

Mais de là à le défendre au nom de l'indépendance des journalistes, faut pas pousser non plus.

N'oublions pas le traitement du génocide du Rwanda pas Libé, qui s'est fait le porte-parole de la désinformation de l'Etat français. On pensait qu'il faudrait ncore 10 ans pour que la vérité sur l'implication française apparaisse dans les grands quotidens français, mais visiblement le manque de courage rédactionnel de Libé aura lassé lecteurs et financiers avant.

Finalement, on trouve sur Internet et auprès d'ONGs comme Human Rights Watch des infos bien plus poussées, c'est peut-être là le vrai drame de la presse quotidienne française.

Albert

Cher JP

Pour une fois je ne suis pas du tout d'accord avec toi.

Quel rempart? La position de July sur le TCE a été inacceptable et la façon dont il traitait les journalistes de son journal, partisans du non, indécente.

Pour ma part, j'ai définitivement cessé d'acheter et à plus forte raison de lire tous les journaux "de gauche" partisans du Non (Libé, Marianne, NO et autre Charlie...)


gerard

Serge July, et par extension son ex-journal, sont directeur de conscience de la caste qui, depuis trente ans, a réclamé toutes les places, refusé toutes les responsabilités, écarté toutes les autocritiques

Papadalio

Salut JP

Je n'achète plus Libé depuis ce fameux jour de Juin où je suis resté sans voix devant la UNE sur les abricots. Mais je le pique parfois à des potes de bureau, quand j'ai deux minutes à tuer. Pour moi Libé n'est pas devenu infréquentable mais c'est comme un vieux pote dont je connais l'humeur par coeur et dont la conversation me fait penser à autre chose. Je ne souhaite pas sa disparition mais je crois que je ne m'en apercevrais même pas...

jean-daniel

Salut JP

je vient de decouvrir ton blog par le biais du site d'ASI et j'avoue etre surpris et decu que tu puisses soutenir Serge July

A quand remonte une veritable enquete digne de ce nom parue dans liberation ?
libé depuis bien longtemps confond journalisme et publi-redactionnel

Serge July est aussi clienteliste et avide de public relation que ses collegues

rien d'etonnant a ce que le tirage de liberation ai baisse de 40 000 exemplaire sur 4 ans (source OJD periode 2001-2005) surtout quand on se permet de trahir a maintes reprises les valeurs son propre lectorat

sincerement la disparition le cas echeant de liberation au meme titre que france soir ne me fera meme pas verser une larme

john Paul

A (presque) tous!
Je n'ai, dans mes notes, pas soutenu Serge July. J'ai juste rappelé qu'un patron (aussi mauvais soi-il) qui a été un journaliste reste un rempart pour les rédacteurs. J'ai relayé leur communiqué, par solidarité journalistique. Ce principe de solidarité est aussi une volonté pour résister aux pressions. Par ailleurs, j'aurai du mal à défendre Libé, car le contenu est devenu au fil des années de plus en plus faible. En plus ils n'ont (à part quelques rares copains) jamais été tendre pour mon travail. Certains ont même été malveillants et méprisants, par principe, dans leurs articles. Avec cette solidarité affichée, je refuse de régler des comptes, je me bats pour notre libérté. Est-ce plus clair???

Hapax

John Paul vous êtes libre, ceux qui vous lisent le savent bien et si ils vous lisent plutôt que Libé c'est pour cela. Ne regrettez pas de ne pas faire partie de la matrice médiatique officielle, malgré vos amitiés véritables et justifiées avec certains. Internet n'est pas un pis-aller ou un exutoire, c'est l'imprimerie surgissante au Moyen-âge. N'ayez pas le moindre complexe face aux enlumineurs patentés. Vous êtes de fait dans la fraîcheur, c'est inestimable.

Sitbon

A Serge July.
J’ai arrêté de lire Libé quand un jour j’ai eu l’occasion de lire un "gratuit". Ce jour là, je me suis dit que la diffèrence entre Métro-20 minutes et Libé ne valait vraiment pas les 1,20 € !! C’est dur.....je sais. Mais au point où on en est autant tous se dire. J’irai donc plus loin en disant que la diffèrence perceptible entre Libé et les gratuits était l’"idéologie" et la prise de position permanente toujours dans le même sens, à l’image de notre bonne vieille classe politicienne, qui au bout du compte m’ont lassé ! Non pas qu’avec l’age j’ai viré de bord, mais j’ai le sentiment d’avoir mûri et pris conscience que le monde évoluant nos mentalités se devaient d’évoluer.
Vous n’avez pas, à mon sens su réagir à la menace qu’a représenté l’avénement des gratuits qui aurait du déclencher une profonde mutation de votre contenu éditorial. Les autres grands quotidien ont su mieux la gérer. Comment ont-il fait ? Il me semble qu’ils ont réduit leurs prises de positions partisanes au profit d’une info plus fournie offrant à leur lecteur le loisir de construire leur propre opinion plutôt que de la leur imposer.
J’espère vous rassurer en vous disant que je ne suis pas resté dans la lecture des gratuits et que mon estime pour la presse et la profession de journaliste m’a simplement diriger ailleurs.
Bon vent !! AS

Claudius

Que July quitte Libé, ça n'est pas vraiment grave.

Le drame s'est passé au milieu des années 80 lorsque Libé a quitté Libé et qu'il est devenu "comme les autres".

Heureusement qu'est intervenue la presse alternative sur le net.

Les journaux aujourd'hui, Canard enchaîné mis à part, sont au service soit du pouvoir, soit des lobbies, soit des partis politiques, soit des publicitaires.
Ils ne devraient pas être gratuits, on devrait nous payer pour accepter de les parcourir.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.