LaTeleLibre.fr

Ma Photo

Exalead

  • Un nouveau moteur 100% français

Blog powered by Typepad
Membre depuis 01/2006

COMPTEUR

« ARRÊT SUR IMAGES? | Accueil | ROMAIN DUDEK EN VIDÉO »

Commentaires

Maxime

A lire pour compléter, les excellents billets du professeur Veronis sur le sujet :

http://www.up.univ-mrs.fr/cgi-veronis/blog-cat#Services

(tous les articles commençant par E-Pub)

françoise

Cher Jean-Paul, je voulais vous féliciter pour l'intérêt et la diversité des sujets traités ainsi que pour la qualité des interviews. En effet,les interlocuteurs répondent clairement et simplement aux questions posées ce qui les rend interessantes que l'on soit ou non d'accord.
Ainsi,la façon dont ce jeune homme sans complexe s'arrange avec la net-étiquette est surréaliste. En effet, je ne vois pas bien comment on peut expliquer qu'acheter le nom du voisin si possible connu pour l'utiliser à des fins personnelles est tout à fait normal.

françoise

Cher Jean-Paul, je voulais vous féliciter pour l'intérêt et la diversité des sujets traités ainsi que pour la qualité des interviews. En effet,les interlocuteurs répondent clairement et simplement aux questions posées ce qui rend l'interview intéressante que l'on soit ou non d'accord.
Ainsi,la façon dont ce jeune homme sans complexe s'arrange avec la net-étiquette est surréaliste. En effet, je ne vois pas bien comment on peut expliquer qu'acheter à un tiers, qui ne le possède pas, le nom du voisin si possible connu pour l'utiliser à des fins personnelles est tout à fait normal. On touche quand même la quatrième dimension de la propriété ...

all

"de nombreux responsables de gauche, Jack Lang en tête s’étaient élevés contre ces pratiques, [...]éthiquement douteuses"

Les leçons d'éthique Jack Lang n'a pas à en donner, quand il a refusé de condamner Frèche pour ses propos racistes contre les harkis ; il était présent quand Frèche à "dérapé" et il a tourné la tête comme un lâche (voir ASI).

Maintenant qu'est ce qui empêche l'UMP d'acheter un quart de page de pub dans un journal à coté d'une interview de Madame Royal ? Qui trouvera à redire ?

cactus

Oui éthique, je ne crois pas que cela soit une valeur absolue de la classe politique mais je me doute que Jack Lang se soit senti utilisé. Mais il a vite compris vu que CPE dans Google amène à droite www.jacklang.net en premier.
Bravo pour la provocation sur bougnoule, il a eu du mal à s'en sortir. Et pour racaille, je me souviens qu'avant la polémique cela affichait tout à fait le site de l'UMP :

http://cactusgreen.free.fr/photos/racaille_ump2.gif

Merci pour ce bon boulot

onabesoindeservicepublic

Si comme le dit ce charmant monsieur, "voitures brûlées" est de l'ordre politique, il serait alors temps que la personne pour laquelle il travaille se penche sur le sens politique à donner aux "émeutes"...ce qui n'a toujours pas été fait puisque les jeunes des cités c'est bien connus ne sont tous que des décérébrés ( lire "quand les banlieues brûlent" où les auteurs montrent que beaucoup d'émeutiers sont des personnes ayant joué le jeu de l'école et de l'intégration...)...Alors qu'une bavure, c'est pas politique, c'est juste un coup de colère qui finit mal, une p'tite claque qui part comme ça...Ce qui est désolant, c'est qu'en plus d'être abjecte du point de vue éthique, cette initiative ne ramène pas plus de citoyens dans le débat public puisque le but est d'attirer des personnes déjà concernées par le débat politique !!! Est-ce que le mot "vomir" est déjà acheté ? Ben oui, ça pourrait permettre à Sarko d'aller jusqu'à toucher les gens qu'il dégoûte...Merci pour la pertinence de l'interview.

Pyxmalion

Drôles de méthodes tout de même de la part de l'UMP, on voit, là, qu'ils n'ont pas beaucoup de scrupules et qu'ils mettent tout en oeuvre pour "capitaliser" un maximum d'adhérents ! Ils placent tout dans la communication, détournant à leur profit toutes les questions politiques.

En tout cas, bravo pour ce Blog, j'ai plaisir à retrouver chaque nouveau billet, d'avoir une information en marge de celle qui est devenue institutionelle.

Robert Marchenoir

C'est marrant l'utilisation de l'expression "sans complexe" appliquée de plus en plus souvent, ces temps-ci, par des gens de gauche à des gens de droite.

Comme si être de gauche était une vertu, et être de droite un péché, une faute honteuse dont on devrait se cacher.

Très révélateur de la supériorité morale que la gauche s'attribue à elle-même, en France.

Par ailleurs, je ne comprends pas bien les cris d'orfraie que suscite l'achat de mots-clés par l'UMP.

Quand une entreprise commerciale inconnue achète le nom de son concurrent connu comme mot-clé, cela peut être perçu comme un acte de concurrence déloyal: on peut cosidérer que la première se livre à un acte de parasitisme, en profitant des investissements réalisés par la seconde, et en tentant de détourner un prospect qui a tapé le nom de son concurrent.

Mais s'il s'agit d'un parti politique, cela n'a rien à voir, d'autant qu'on ne peut pas considérer l'UMP comme un acteur marginal.

L'UMP paye pour présenter ses thèses à des citoyens intéressés par des sujets de société et par des hommes politiques. C'est son droit, son devoir et sa raison d'être, comme n'importe quel parti politique.

Vous préféreriez sans doute qu'il échange clandestinement des valises de billets en échange de douteux services?

Ou qu'il dégrade des lieux publics en faisant de l'affichage sauvage?

Incorrigibles conservateurs franchouillards!

lolow

Pour faire suite à ton commentaire sur vos recherches de financements, il ne reste plus qu'à ajouter une bannière de <> sur le blog... avec le risque d'avoir un lien permanent sur le site de l'UMP :-D

lolow

Pour faire suite à ton commentaire sur vos recherches de financements, il ne reste plus qu'à ajouter une bannière de "google ads" sur le blog... avec le risque d'avoir un lien permanent sur le site de l'UMP :-D

all

"Quand une entreprise commerciale inconnue [ou célèbre NDC]achète le nom de son concurrent connu comme mot-clé, cela peut être perçu comme un acte de concurrence déloyal"

Tout à fait R.M, c'est du position squatting et Google a déjà été comdamné pour cela.
Mais Lang, émeutes etc. ne sont pas soummis au droit de marques. Pas plus que Dieu sur les boîtes de camembert ou le diable sur les produits pour la cheminée.

françoise

Si défendre le respect de l'autre consiste a être "moraliste" ou "conservateur franchouillard" , eh bien j'assume.

Que ce soit dans le monde des affaires ou ailleurs , que se soit une personne a pois rose ou a rayure bleue ne change rien à l'affaire ; la question de la propriété est bel et bien posée. Est-ce à celui qui arrive le premier et fixe lui-même les régles ? Ce cas particulier de la propriété de l'utilisation de noms propres ou de noms communs me semble poser problème et mérite un débat collectif qui fixe quelques règles. Qui a décidé de cette règle?
La vie en société nécessite certes des droits mais aussi des devoirs et l'un ne va pas sans l'autre.

Christophe

Mais quel est le vil profiteur qui a acheté l'adword "John Paul Lepers" pour attirer du monde sur son site commercial?
A vous de le découvrir.

AnT, de chez Smith en face

Interessant de noter les liens entre U.M.P. et L.C.I. ...

Luc Marchauciel

Robert Marchenoir : « Vous préféreriez sans doute qu'il échange clandestinement des valises de billets en échange de douteux services? »

Ils le font aussi ;-)

julien

tu te trompes JP ces pratiques sont totalement illégale (SPAM interdit depuis une directive européenne de 2004 je crois) idem pour le cybersquatage ( achetez un nom de domaine connu) assimilé à une concurrence deloyale pour les entreprises commerciales ou une faute civile pour les autres

John Paul

Julien, tu as raison pour les marques, mais un nom commun comme "voiture brulée", ou un nom comme "jack lang", me semble légal, dans la mesure ou un homme politique est un personnage public, et que ce n'est pas une marque déposée.

Pour les noms de domaines, je ne connais pas précisemment la législation. Par exemple, j'ai découvert, il y a environ 2 mois, que mon propre nom "johnpaullepers.com" a semble-t-il été acheté par quelqu'un, je ne sais pas qui. J'ai laissé un message sur ce site mais pas de réponse. Quelqu'un peut-il me renseigner?

Carole

J'avoue ne pas avoir d'avis tranché sur l'achat de mots clés à des fins publicitaires.

Personne n'est obligé de cliquer sur le site de l'UMP et pour ma part, je regarde très rarement les liens publicitaires placés à droite sur Google.

Do

Comme Carole je regarde rarement les sites présentés sur la droite de la page Google.
Arnaud Dassier est effectivement sans complexes. "Voiture brûlée" est selon lui une expression qui a une connotation politique, notamment lors d'évenements comme les émeutes qui ont eu lieu à l'automne dernier. Désormais éthique et politique mettent sur pied de petits arrangements pour accommoder les créateurs de sites Web et les chefs de partis politiques peu scrupuleux...

Me Imbemol

Bonjour,

A propos du cybersquatting que constitue le site johnpaullepers.com, voici quelques éléments de réponse qui ne sont que des indications, n'étant pas un spécialiste du sujet.

Il semble que la personne ayant enregistré ce site soit en Californie [http://whois.lndd.fr/whois.php?dom=johnpaullepers&aine=.com&Submit=Envoyer] donc je doute qu’un recommandé par DHL et autres, venant de France, l’émeuve plus que ça. Apparemment, un formulaire de plainte (enfin… de revendication) est déjà prêt [http://www.chestertonholdings.com/inquiry_handler.php?a_id=4554&domainname=johnpaullepers.com] mais je présume que c’est par ce biais que vous avez contacté le site.

Il existe une procédure extrajudiciaire de règlement des litiges, dont tout le détail est ici [http://arbiter.wipo.int/domains/gtld/udrp/index-fr.html], et qui sanctionne le cybersquatting par le transfert du nom de domaine litigieux au bénéfice du plaignant. Il serait vraisemblablement préférable de privilégier cette voie à une démarche strictement judiciaire et nationale, ne serait-ce que pour en obtenir l'exécution. En effet, le Centre d'arbitrage et de médiation de l'OMPI est approuvé par l'ICANN, qui est - sauf erreur de ma part - l'organisme gérant les noms de domaines en .com.

Sur le fond, il y a cybersquatting lorsque :
i) le nom de domaine est identique ou semblable au point de prêter à confusion, à une marque de produits ou de services sur laquelle un tiers a des droits ;
ii) le déposant n’a aucun droit sur le nom de domaine ni aucun intérêt légitime qui s’y attache ;
iii) le nom de domaine a été enregistré et est utilisé de mauvaise foi.

Il ne faut cependant pas s’arrêter à la notion de « marque » au sens strict. Dans une décision concernant Isabelle Adjani [http://arbiter.wipo.int/domains/decisions/html/2000/d2000-0867.html], l’expert saisi rappelle ainsi qu’il convient d’examiner dans les législations des deux pays concernés si le nom de famille, même en l’absence d’un enregistrement formel à titre de marque, ne fait pas l’objet d’un « droit protégeable ». Il semblerait que tel soit le cas aux Etats-Unis, d’après une décision concernant Julia Roberts (la notoriété rentrant en ligne de compte...). Pour ce qui est de la France, l’arrêt de la cour de cassation « Ducasse », du 6 mai 2003 reconnaît un « droit de propriété incorporelle » sur le nom patronymique.

En ce qui concerne les autres éléments, tout dépend des arguments qui seraient présentés par les personnes ayant déposé le nom de domaine. Peut-être que le déposant s’appelle jhonpaullepers, peut-être qu’il a déposé ce nom à titre de marque aux Etats-Unis. Cependant, le site étant une coquille vide créée le même mois que votre blog, le doute est permis. D’ailleurs, dans les quelques décisions que j’ai pu lire sur le site de l’OMPI, la ligne de défense le plus souvent adoptée est… le silence, ce qui facilite beaucoup le succès de la plainte.

Vous trouverez de plus amples informations sur la FAQ de l'OMPI consacrée aux noms de domaines [http://arbiter.wipo.int/center/faq/domains-fr.html#5].

phil

Pour en revenir à nos moutons, l'achat de mots-clés d'hommes politiques sur internet peut choquer au premier abord, surtout quand on ne connait pas le mode de fonctionnement de Google.
Mais il est clair que cela va devenir une pratique marketing courante dans le domaine politique.
En février dernier, avec l'affaire des mots achetés par l'UMP (racaille, karcher, emeutes,, etc) Jack Lang s'était offusqué de ces méthodes de "pirates", mais il n'avait en fait rien compris au film : lorsqu'il avait lancé son site le webmaster de Jack Lang avait lui-même réalisé la même opération d'achat de noms d'hommes politiques de droite.
Une googueulade dont j'avais abondamment parlé à l'époque sur mon blog.
Pour ceux que ça intéresse : http://www.universmedias.com/article-1872167.html

Arnaud SANCHEZ

Concernant Jack Lang, son utilisation n'avait valeur d'essai et a été relativement circonstancié dans le temps.

Natacha QS

Bonjour Jean-Paul,

Merci pour ce document qui nous éclaire un peu plus sur le point de vue de Dassier.

Deux pièces à verser au dossier, un podcast vidéo réalisé sur Mémoire Vive aussi avec mon téléphone mobile, au cours d'une conférence (janvier 2006) :
Politique 2.0 : Arnaud Dassier et Loic Le Meur répondent à Tristan Mendès France sur le Sarkospam et l'éthique du Net politique
http://www.memoire-vive.org/archives/000920.php

On propose donc ceci : une éthique pour les blogueurs citoyens et politiciens la "nethique"
http://nethique.info/2006/02/20/quelle-ethique-pour-les-blogueurs-citoyens-et-politiciens/

Qu'en pensez-vous ?

A bientôt,
Natacha
vpodcasteuse citoyenne
http://www.frappr.com/podcasteurscitoyens/

Bateman

Et au fait si on tape CPE sur google devinez sur qui on tombe (indice: "apotre de la sous culture subventionnée qui a laissé sa ville exangue...)

damien melich

Excellente idée d'avoir donné la parole à Arnaud Dassier sur ce sujet. En effet cette pratique a fait couler beaucoup d'encre... en quelques minutes et de façon trés claire, il c'est expliqué sur cette méthode qui a le mérite d'être novatrice...

Pas mal ;)

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.