LaTeleLibre.fr

Ma Photo

Exalead

  • Un nouveau moteur 100% français

Blog powered by Typepad
Membre depuis 01/2006

COMPTEUR

« LE FILM "MADÂME" POUR LE PREMIER ANNIV' DE LATELELIBRE | Accueil | DAVID MARTINON INTERVIEW EXCLUSIVE! »

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d83451b26d69e200e550282cb68834

Voici les sites qui parlent de "MADÂME" DEUXIÈME PARTIE :

Commentaires

Jean Robin

Merc, j'ai relayé votre vidéo sur mon blog http://vu-et-a-voir.blogspot.com

Toutefois je note que vous n'avez pas été très explicite sur la création de 200 emplois par la multinationale Amazon sur la ZAC de Saran...

Cordialement

Jean Robin

06/04/2007
Amazon.fr crée 200 emplois à Saran

La multinationale Amazon, spécialisée dans la vente en ligne de produits culturels et de loisirs, et le Conseil général du Loiret, via l’Adel, annoncent la création d’un second centre logistique pour le site Amazon.fr. Avec 200 emplois à la clé !

Noël avant l'heure. C'est en véritable Père Noël que s'est présentée la société de e-commerce Amazon.fr le jeudi 5 avril dernier. N'a-t-elle pas, en effet, annoncé la construction d'un nouvel entrepôt de 46 000 m2 sur la ZAC du Champ Rouge, à Saran, la création de 200 emplois d'ici à 2010 et, enfin, l'ouverture d'une nouvelle boutique en ligne destinée à la vente de quelque 7 000 références de «jeux et jouets». De quoi satisfaire les collectivités locales, dont le Conseil général du Loiret qui, via l'Adel, son agence de développement économique, accompagne ce projet depuis juin 2006.

Déjà implantée à Boigny-sur-Bionne depuis l'ouverture du site Amazon.fr en 2000 (170 salariés sur 17 000 m2 actuellement), la multinationale (12 000 salariés, 7,5 millions de m2 dans le monde) entend passer à une nouvelle étape de son développement en France. Après l'activité «électronique grand public» en 2005, elle démarre ces jours-ci la vente de « jeux et jouets » avec, d'emblée, 7 000 références, dont celles des plus grandes marques. D'où ses besoins de réorganisation sur le plan logistique. D'ici à la fin de l'année, l'actuel centre de distribution de Boigny sera dédié au traitement des articles volumineux de toutes les lignes de produits ; et celui de Saran (pleinement opérationnel pour Noël 2007), sera le point de départ de tous les articles de petites tailles (livres, CD, DVD, jeux vidéo, etc.)

Efficacité collective. D'ici là, le constructeur / aménageur australien de l'entrepôt, Macquarie Goodman, qui a démarré les travaux en mars dernier, devra avoir livré son chantier. Probablement à la fin de l'été prochain. Son représentant en Europe, Danny Peeters, a sur ce point salué l'efficacité des collectivités locales qui, à travers l'Adel et Orléans Val de Loire Développement, ont su faire, dans des délais extrêmement serrés, des propositions de terrains adaptées à cette implantation, et faciliter les démarches administratives de cette nouvelle implantation. «Le plus difficile, concède Eric Doligé, président du Conseil général, aura été de préserver la confidentialité du projet pendant 10 mois !»

L.B.

aless

OK c'est dépitant de voir que la censure existe sur la personne de Mme Chirac.

Mais en faisant ce type de reportage vous participez à une forme de pipolisation de la politique que j'aime pas du tout.

Par contre il est des sujets de société sur lesquels les gouvernements sont peu attaqués car de conivence avec les lobby industriels : les aides publiques à l'industrie.

Par exemple les conclusions du Grenelle de l'environnements riques de se concrétiser par 1 milliards d'euros aux gros industriels pour dynamise les PME.

Bien ! Mais ce mécanisme existe depuis 40ans et ce sont toujours les gros industriels qui en tirent le plus de profit; de plus le résultat écologique et en terme d'emploi n'est as évident.

Il faudrait interviewer le financeurs, les industriels, les PME...

Un autre sujet est le nombre de pic-assiettes support à ces mécanismes de financement nationaux, régionnaux et communaux, au nom de la sauvegarde des emplois et la compétitivité, cela coûte en fonction support lus que cela ne rapport pour une compétitivité très peu améliorée !
De plus il y compétition à l'image produite par ces aides publiques entre les régions de gauche et le gouvernement de droite...

Sans parler du manque d'oppositions des autres partis politiques sur ces sujets qu'il traiteraient dela mêmemanière

Sans oublier l'Europe dont la politique d'aide publique génère un marché de montage de dossiers colossal et inaccessible aux petites entreprises; et qui anihile beaucoup d'initiatives nationale


J'aimerais vous voir trater plus de sujets éconmiques, j'aime votre manière d'aborder un sujet

Aldess

Sébastien Chenal

Je tombe complètement pas hasard sur votre blog, et je viens de rester plus d'une heure à visionner quelques vidéos. Je suis ravi d'une telle trouvaille, comme quoi il n'y pas que des "charognards" dans le monde journalistique ! Ces dernières vidéos sur "Madâme" sont particulièrement intéressantes, il y a comme une ambiance de mauvais films d'horreur lorsqu'elle apparaît ! Je plaisante, en tous les cas un grand à vous et votre équipe pour ce boulot, les gens comme vous manquent sur le petit écran, celui de la ménagère. Bonne continuation. (a quand la 3ème partie?)

Pierre-Antoine

La bande-son et le montage sont super, le sujet très intéressant, on découvre, on apprend, on comprend des choses restées en suspens ou oubliées. Chapeau.

Yepok

@ Jean Robin : en même temps, un film tourné en 2004 (si je ne m'abuse) pouvait difficilement être au courant de l'information datée d'avril 2007 que vous relayez...

Sur le fond, après avoir vu les deux premières parties, je regrette que ce qui est vraiment important (du moins à mes yeux), l'enquête de fond ne commence qu'au bout de 40' (en Corrèze), la première partie pouvant être assimilée à la réaction d'une personne publique "harcelée" (ses réactions sont-elles vraiment différentes d'une autre personnalité publique que vous placeriez dans la même situation ?) et à une pseudo-démonstration délayée, tape-à-l'œil et parfois anecdotique et hors-sujet (JP Lepers s'opposant vaillamment aux pandores au nom de la liberté de la presse) de la volonté de Madâme de ne pas se laisser interviewer par des "emmerdeurs".
Et même dans la partie corrézienne, il y a des choses affirmées sans preuves (la non fermeture de l'école des six gamins).

Ce manque de rigueur dessert à mon avis le film, ce qui est dommage... On peut faire rigoureux sans être austère, je pense. Je me demande même si le film n'aurait pas gagné en force à être plus resserré. Enfin bref.

Continuez toutefois à être un "emmerdeur", monsieur Lepers, il en faut !

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.