LaTeleLibre.fr

Ma Photo

Exalead

  • Un nouveau moteur 100% français

Blog powered by Typepad
Membre depuis 01/2006

COMPTEUR

« LE POINT ROUGE: INDEPENDANCE DES JOURNALISTES | Accueil | SOUS LES PAVÉS, BHL »

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d83451b26d69e200e54f0efc058834

Voici les sites qui parlent de LE POINT ROUGE #3 C'ÉTAIT COMMENT AU BLED? :

Commentaires

christophe

pour beaucoup Français

ont gardé

leurs parents

leurs derniers jours

héloïm sinclair

Dans une civilisation de la communication, l’information est une donnée stratégique, pour exercer son droit démocratique.

La révolution de web 2.0 a donné quelques nouvelles armes pour des citoyens éclairés. Il ne faut pas être dupe du rapport de forces. Jamais la blogosphère ne rivalisera avec le rouleau compresseur de TF1. Toutefois, c’est un espace de liberté à explorer, à occuper.

J'en profite donc pour vous saluer John Paul Lepers, vous êtes un des nouveaux artisans de la liberté de la presse. Un mec qui en a ;-), qui s’est lancé dans l’aventure de la Télélibre, un point rouge original, en phase avec la réalité du monde.

Merci de ne pas avoir attendu la validation de votre modèle économique par de multiples experts financiers, pour imaginer et lancer un nouveau vecteur média insolent et pertinent. Merci de n'être pas resté pantoufler dans la confortable et docile sphère médiatique.

Chapeau bas, Jean Paul.
Amitiés,

HS

Emmanuel Guillemain d'Echon

Ce genre d'émission devrait être la norme, et pas cantonné à Internet. Bravo pour votre inventivité, je suis moi-même journaliste et je compte créer dans les années à venir un nouveau journal, j'espère que nous serons très nombreux dans le genre.

nasamat

Un vrai régal

Non, on ne met pas de farine
Dans un tajine;
On n'y met que la meilleure viande
Et les meilleures légumes,
De l'huile aussi,
Des épices, et du sel.
Ne me dis pas que tu ne sais pas
Ce que c'est qu'un tajine.
Tu sais bien que c'est un régal
De prendre place
Autour d'un tajine
Cuit à feu doux sous un olivier
Loin des vaches et des coquelicots
A l'abri du soleil de midi.
Et après le tajine,
On prend du thé:
Mais du thé à la menthe et à la chiba.
Oh comme il est doux!
De manger et de boire au douar
Tout près de grand-mère
Et des petits.

Du thé


C’est bon Coca-cola.
Mais je préfère du thé, s’il te plaît!
C’est bon du thé avec du méchoui,
Non ?
Même avec du couscous
Je n’aime pas boire ce coca.
Ce que j’aime, moi, c’est
M’asseoir là, sous cet arganier,
Du rôti à la main
Et du thé;
Et, du fond du cœur de Radio Rabat,
Vient la voix de Rouicha
Chanter l’amour des montagnes.
Je ferme alors les yeux:
Je vois la neige et l’amour des sourds,
J’entends le guenbri pleurer à qui veut l’entendre;
Et je pense à mon âme jumelle,
Celle qui est là-bas à Rabat.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.