LaTeleLibre.fr

Ma Photo

Exalead

  • Un nouveau moteur 100% français

Blog powered by Typepad
Membre depuis 01/2006

COMPTEUR

« QUI EST SÉGOLÈNE ROYAL? | Accueil | ALLONS ENFANTS DE LA FRATRIE »

Commentaires

John Paul

SUITE DU TEXTE SARKOZY


OÙ VEUT-IL NOUS MENER ?

C’est une des questions récurrentes que je pose à M. Sarkozy, depuis des années, sans jamais avoir de réponse.
Où va-t-il ? Vers la victoire, c’est sûr, il s’y prépare depuis toutes ces années. Mais surtout, où veut-il nous mener ? Un jour, devant mon insistance, il m’avait fait cette réponse plutôt méprisante : « Vous n’avez qu’à adhérer à l’UMP ! »
Depuis, il a d’abord précisé qu’il voulait « la France d’après », avant de se raviser pour préférer « construire ensemble », sans pour autant dire avec quelles idées, quelle idéologie.
Plus ou moins d’impôts, plus ou moins d’État ? Plus ou moins de déficit ? À l’heure où j’écris ces lignes, le programme électoral du candidat se précise. Je n’en ferai pas le détail ici, les promesses de campagne vont évoluer au fil des semaines jusqu’au premier tour, mais il est troublant de constater que l’Institut de l’entreprise, un organisme indépendant mais issu du patronat, met le doigt là où ça fait mal. Fin 2006, leurs experts chiffraient le coût du programme socialiste à 46 milliards d’euros, mais celui de Sarkozy n’est pas loin : ses promesses coûteraient, au bas mot, 35 milliards d’euros à l’État français ! Un paradoxe pour celui qui nous rabâche depuis cinq ans que la France, avec plus de 1 000 milliards de dette publique, vit au-dessus de ses moyens. Entre les multiples exonérations fiscales (charges, impôts, droits de succession) d’un côté et de l’autre les nouvelles dépenses comme l’aide à la recherche et à l’Éducation nationale, la construction de centres pour mineurs ou le droit au logement opposable, la dette de la France ne semble pas prête de baisser sous la présidence Sarkozy.

« Je suis pragmatique, pas dogmatique. » D’accord, mais vous croyez dans le libéralisme économique ? lui ai-je demandé début septembre 2006 à l’université des jeunes de l’UMP à Marseille. « Historiquement, je suis issu de la famille gaulliste, je ne suis pas un idéologue ; ce qui m’intéresse, c’est d’être compris des Français et de trouver des solutions aux problèmes des Français, et je ne ferai pas ce cadeau à la gauche d’une caricature de la droite. »
C’est inattendu que Sarkozy fasse encore référence au général de Gaulle. Lui, l’ancien balladurien, libéral déclaré, qui aujourd’hui conteste la politique étrangère de Jacques Chirac. Lui qui remet en cause la loi de 1905, qui garantit la séparation de l’Église et de l’État, lui qui favorise par ses paroles et ses actes politiques l’émergence de communautés. Le 9 novembre suivant, alors qu’il n’est pas invité à Colombey-les-Deux-Églises pour l’anniversaire de la mort du général, il précise que le de Gaulle dont il se réclame, c’est celui « qui a été l’homme de toutes les ruptures. Il a toujours refusé la continuité, les conformismes, l’habitude et les situations acquises. »

Au sein de l’UMP, nombreux sont ceux qui s’interrogent sur les motivations profondes de cet homme bourré d’énergie. Les plus sceptiques sont ceux qui justement se réclament du vieux mouvement gaulliste. Michèle Alliot-Marie, fin 2006, semblait vouloir être le fer de lance de cette opposition interne, organisée depuis Matignon et l’Élysée.
Mais ils sont peu nombreux à s’exprimer librement : Sarkozy passe pour être plutôt rancunier et, au moment des nominations, il se souviendra de ce que chacun a dit. J’en ai trouvé un qui n’a pas peur, car il n’a pas vraiment d’ambition ministérielle ou autre. Il est un des cadres du Forum des républicains sociaux, le mouvement de Christine Boutin, un parti politique associé à l’UMP. Vincent You, à Angoulême, est un des jeunes vice-présidents du FRS ; il se dit profondément « gaulliste et humaniste ». « Je vibre à une idée universelle de la France », m’a-t-il dit. Il semble qu’il n’ait rien à perdre, car voici comment il m’a raconté son expérience avec Nicolas Sarkozy :
– C’était il y a quelques années. Je faisais partie de l’école des cadres du RPR et j’y suivais une formation qui était donnée à une centaine de jeunes militants. Et je me souviens de la conférence inaugurale de Nicolas Sarkozy. Elle avait duré deux à trois heures. Pendant tout ce temps, il nous a parlé d’un seul thème : comment prend-on le pouvoir ? Comme aujourd’hui, il faisait preuve de dynamisme, mais à aucun moment il n’a dit que l’objectif de cette prise de pouvoir, c’était de défendre des convictions pour agir pour son pays, pour autre chose qu’une ambition personnelle. Ça m’a marqué que devant ces jeunes il n’ait même pas ce souci d’habillage. Cette impudeur, ou ce sans-gêne, ça m’a glacé pour la vie. 50 % de la salle était comme moi, l’autre moitié lui était totalement acquise.
– C’est normal en politique d’avoir de l’ambition, mais vous trouvez que Sarko n’a pas d’idéologie, pas de fond ?
– Moi, je crains que son efficacité soit uniquement orientée vers la prise de pouvoir, pas au service de quelque chose qui le dépasse. Personnellement, je défends un gaullisme social, je pense que les Français ont besoin d’un projet collectif qui les porte et qui fasse qu’on se retrousse les manches, qu’il y ait une fraternité. Le projet de Sarkozy, lui, est issu d’une démarche marketing. Il sait qu’il faut un souffle, mais je crains qu’il puisse aujourd’hui défendre certaines choses et demain défendre l’inverse parce que le vent aura tourné. Cette conception opportuniste de la politique ne m’intéresse pas.
Voilà, « Super Sarko » est un self-made-man qui croit dans la réussite par l’effort. Il aime les États-Unis, car il admire ce modèle de libéralisme qui donne aux entrepreneurs la liberté de réussir. En fait, Sarkozy est, comme un chef d’entreprise pragmatique et courageux, persuadé que le plus important, c’est de vouloir et d’agir pour parvenir à la réussite. La méthode, agressive et conquérante, est souvent gagnante quand il s’agit de vendre un produit. Mais, pour ces élections, il s’agit de choisir un président pour notre pays.
Alors, une question : Nicolas Sarkozy a-t-il une vision politique pour la France ? Au gré des circonstances, le candidat s’est adressé aux contribuables, aux musulmans, aux buralistes, aux électeurs d’extrême droite puis à ceux de gauche. Pourquoi pas aux grands et le lendemain aux petits, aux maigres et aux gros ?…
Peut-on présider la France, un pays qui a toujours revendiqué des valeurs universelles, avec uniquement un moteur et le plein de super ? Pour aller où ?
Depuis cinq ans qu’il est au pouvoir, j’ai, comme beaucoup de mes compatriotes, été surpris par sa volonté et la force de son action, mais je n’ai pas encore senti le souffle de la réconciliation ; un projet qui, au-delà de nos différences, de nos peurs et de nos haines, pourrait nous aider à vivre ensemble. Depuis quelques mois, le candidat tente de s’assouplir, d’apparaître plus doux, moins agressif. Réussira-t-il sa « rupture tranquille » ? En quelque sorte le mariage de la carpe et du lapin. La synthèse de Nicolas et de Sarkozy.

sibemol

Merci JP pour ces 2 portraits intéressants qui sortent des carricatures partisanes et surtout violentes qu'on lit ailleurs.

la gagne

Rassemblement pour Ségolène Royal ce samedi 5 mai 12h30 au parc de Bercy, sur les pelouses du parc, place Léonard-Bernstein, face à la Cinémathèque française, dans le XII ème arrondissement de Paris.

Pour ceux qui connaîtraient des médias ou journalistes indépendants, contacter les! Il faut créer l'événement!

Il faut qu'il y ait le plus de monde possible!

Bernard

Je trouve scandaleux les propos actuels dans les forums ou à la radio aujourd'hui selon lesquels Royal pourrait attiser la haine dans les banlieues en disant que Sarkozy est un danger.

Ce renversement sidérant des responsabilités est pour moi insupportable. C'est toujours le messager, le prophète qu'on accuse, jamais le véritable responsable.

Alors oui je le dis comme je le pense, si Sarkozy est élu, ce sera le bordel. Il attise la haine chez 40% de la population. Vous le savez tous. Vous pensez que ce sera indolore ? Pourquoi n'aurait-on pas le droit de le dire ? On a le droit de vouloir éviter ça en préférant voter pour Royal, quand même, on est en démocratie.

Agnès

J'ai lu le petit ouvrage de J.-P. Lepers et j'ai été très satisfaite. C'est clair, complet, bien présenté; on y apprend beaucoup de choses (que seuls Sarko et Ségo ont refusé le Quiz par exemple...).
A lire !

Beurk

C'est drôle tous ces gens qui tout à coup se mettent derrière Ségolène Royale après avoir tapé dessus pendant six mois.

Incroyable le revirement idéologique majeur sans scrupule.
On lui trouve même des qualités maintenant !
A plus savoir qu'en foutre !

Je pense notamment au blog de G. Birenbaum qui se réveille là, à 24H du second tour.

"Sarko pouvait passer ? Mais on nous a pas prévenu de ça !".
"Tous derrière Ségolène".
"Combattons jusqu'au bout contre lui avec elle".
"Allons manifester, rassemblement" (je suppose que la plupart des gens qui se trouveront dans la rue ce we ont voté pour Bayrou au premier tour parceque Ségolène n'était pas assez ci pas assez ça, une conne, une bécassine, une pimprenelle, une libérale, une coincée, une directrice, une imcompétente et j'en passe tout ce que la gauche (ou qui se prétend comme tel) a pu cracher sur cette femme !

Un peu tard de se poser derrière elle maintenant. Elle qu'on a tenté d'abattre depuis six mois en aidant à lui faire une sale réputation !
Vous croyez qu'on ne vous a pas regardé faire ? Vous croyez qu'on ne vous a pas vu participer à la destruction de cette candidate ? Par tous les moyens ? Jamais une qualité, toujours des défauts. L'air de pas y toucher ou ouvertement toujours prêt à la dénoncer. Six mois à jouer à ça.

Vous avez construit sa défaite. Pas la peine d'aller vous rassembler pour vous la jouer de gauche maintenant que les jeux sont faits, maintenant que tout a été dit contre elle. Maintenant que vous avez tissé le contexte idéal pour faire élire Sarkosy.
On vous avait dit de penser à voter utile face à Sarkosy. On vous avait dit de ne pas jouer à rejouer 2002. Heureusement certains ont dépassé la pression médiatique ambiante et ont permis à cette femme d'arriver jusqu'au second tour. Heureusement le second tour n'a pas été UDF contre UMP. LA droite absolue au pouvoir.
Mais ce second tour même pas grâce à vous !
Pauvre minable électorat de droite qui s'ignore.


Beurk

Et pas la peine de tenter de défaire en 24H ce que VOUS TOUS avez construit en six mois sur vos blogs (avec l'aide des media ambiant).
Sa sale réputation que vous lui avez tissé, elle va devoir faire avec.
Que n'ais-je entendu dans les milieux de gauche sur elle ? Lamentable.

Beurk

Si demain elle perd ces élections. Si la gauche perd en 2007, alors qu'elel avait la candidate idéale, ça ne sera que grâce à des gens comme vous. Qui avez refusé de la voir, de la défendre, de lui donner ses chances.
Les antiségolistes de la première heure.
Les sales petits stratèges voulant "refonder la gauche" (la blague de ces élections !).
Et les Bayroutistes de la seconde.
Les abstentionnistes du second tour.
Les votes blancs idéologiques.
Les extrémistes de gauche du premier.
Les faiseurs de réputation.
Toutes cette population de droite qui s'ignore. Qui refuse de se regarder en face. Qui vote encore dans l'illusion d'être de gauche. Demain le miroir. Demain tous sarkosytes.

sibemol

Sans réflexion sur l'avenir planétaire, toute réflexion sur le progrès social ou le progrès économique n'a aucun sens.

Après des mois de meetings et de préparation, aucun des 2 candidats n'est foutu d'aligner 2 mots sur l'écologie sans dire une connerie énorme.

C'est significatif de la connaissance et l'intérêt sur sujet par les partis de pouvoir.

La SVT n'est pas au programme du guide du jeune militant qui devient une bête de combat politique.
Et ce, quelque soit son bord ou son sexe.

Alors je vais me mettre au niveau :
si demain la planète elle meure, ben ce sera la faute à vous tous les méchants qui avez porté au pouvoir
Sarkosy
Royal
(rayez la mention inutile).

sibemol

Sinon, plus sérieusement, on peut trouver des produits dérivés comme en foot genre, maillots, ballons, écharpes, figurines pannini, cornes de brume et bien sûr batte de base ball pour échanger des arguments avec les adversaires de l'autre équipe ?

unionsbuerger

A tous ceux qui pensent maintenant a l EXIL POLITIQUE, une recommandation: l' ALLEMAGNE, pays dans lequel les Français votaient traditionnellement a droite et qui ont voté massivement au centre-gauche le 22 avril dernier (37 % ROYAL - BAYROU 28 %) contre la droite-extreme SARKOZY (25 %) et LE PEN ( 2%).
______________________________
PS pour les Français qui n ont plus les moyens de déménager ils devraient eux se souvenir qu' ils sont - en qualité de citoyens de l Union Européenne - protégés la Charte des Droits fondamentaux.

Hobby31

Bravo Agnès,
Il est temps que les bobos qui se garent en 4x4 devant les magasins Bio arrêtent de se demander si Ségolène a assez parlé d'écologie ou si elle a des compétences
(s'ils avaient été un peu plus constants dans l'écoute et en voyant où elle est arrivée, ils sauraient)
Je ne suis pas un militant mais je crois avoir assez observé pour dire qu'il y a le feu !
Votez Ségo

sibemol

Hobby31

Si on t'avait avec les sans papiers à l'église Saint-Ambroise, sur les bords du canal Saint Martin avec les don quichotte, avec le DAL, ATTAC, etc... tu aurais pu observer et voir des écolos de près, toi qui a des dons d'observations hors du commun...
Par ailleurs, il y a effectivement le feu, mais je n'ai pas vu d'extincteur dans cette campagne, je vois 2 bêtes politiciennes, qui atteignent des sommets de démagogie, en particulier, ce ne sont pas les "partenaires sociaux" de Marie Ségolène Royal qui vont règler les tensions qui sont en train de fissurer les murs de notre société avec une intensité qu'elle est incapable de mesurer.
Mais bon, si tu y crois, tant mieux pour toi.


Cependant, tu devrais moins regarder la télé, l'écologie, c'est pas Ushuaia.


Cécile

Pendant ce temps, des enfants de 8-11 ans sont menacés de fichage génétique car ils ont volé 2 tamagotshis et 2 balles rebondissantes dans un supermarché :

http://www.20minutes.fr/article/156128/20070505-France-A-8-et-11-ans-ils-risquent-d-etre-fiches-genetiquement.php

gregory


Sarkoland:appartement témoin,
dernières heures de visite avant possible emmémagement http://yakasolutions.typepad.com/mon_weblog/2007/05/sarkoland_appar.html

beurk

@sibemol

Comparer ségolène à sarkosy. Les mettre au même niveau, c'est vraiment faire preuve d'inconscience congénitale. T'as rien compris à ce qui se passait toi !
Tu vas pas tarder à comprendre...

Hobby31

sibemol

Désolé de ton agressivité, j'habite à la cambrousse, chez les bouseux, loin du canal Saint-Martin mais j'ai la prétention d'agir aussi pour l'écologie avec mes petits moyens
C'est certes moins glorieux que ce que tu fais certainement. Pourtant, il n'y a plus d'état d'âme à avoir, se déchirer entre nous ne profite qu'à MiniMoi. Gageons que si il passe, il n'y aura plus de SDF au bord du canal et ce très rapidement, ou seront-ils relogés ? je te laisse méditer

forbin

Sarko se plaint d'être diabolisé par la gauche qui n'aurait trouvé aucun autre argument pour le contrer.Je vous rapelle que l'édition italienne de son dernier livre a été préfacée par Gianfranco fini qui est juste le leader de l'alliance nationale précédement appellée le MSI - parti fasciste mussolinien dont le logo à été repris par le front national. De plus un type qui nous bassine depuis 5ans avec l'ORDRE et qui a comme compagnons de jeux Pasqua, Balkani,doc gynéco etc qui croulent tous sous des procès ou des ardoises au fisc, sans parler de son dernier soutient Berlusconi qui comme chacun sait est un modèle de vertue. Alors quand on donne des leçons on commence par balayer devant sa porte.

forbin

Sarko se plaint d'être diabolisé par la gauche qui n'aurait trouvé aucun autre argument pour le contrer.Je vous rapelle que l'édition italienne de son dernier livre a été préfacée par Gianfranco fini qui est juste le leader de l'alliance nationale précédement appellée le MSI - parti fasciste mussolinien dont le logo à été repris par le front national. De plus un type qui nous bassine depuis 5ans avec l'ORDRE et qui a comme compagnons de jeux Pasqua, Balkani,doc gynéco etc qui croulent tous sous des procès ou des ardoises au fisc, sans parler de son dernier soutient Berlusconi qui comme chacun sait est un modèle de vertue. Alors quand on donne des leçons on commence par balayer devant sa porte.

cédric

Sarko 53%
royal 47%
D'aprés la rtbf SARKO est président

sibemol

beurk, je réponds à l'agressivité par de l'agressivité modérée :
Je trouve grotesque d'entendre des gens qui se disent de gauche traiter de facho n'importe qui, et qui ne SUPPORTENT PAS qu'on puisse raisonner d'une façon différente d'eux.

Maintenant, il faut arrêter les comportements de supporters haineux et agir :
le véritable objectif, ce sont les législatives.


Clairement, on s'apprète à opérer à gauche des "rénovations" ou "reconstructions" qui auraient du avoir lieu après l'avertissement sans frais de 2002.

Au lieu de quoi pendant 5 ans, on a eu le droit à ds insultes, à une incitation au remord, sans jamais aucune remise en question.

Maintenant, on est obligé de faire ce travail dans l'urgence, avant les législatives de juin.

A défaut d'une recomposition satisfaisante, elle doit être efficace, sinon, on se dirige vers une assemblée 80% UMP.

De mon point de vue, il doit d'urgence se créer un rassemblement de centre gauche autour de Bayrou (avec Stausskahn, Kouchner, Rocard et compagnie), un rassemblement de gauche de coalition gouvernementale autour de la gauche du PS et des restes de la "gauche plurielle", un rassemblement alternatif, stratégiquement à l'image du PC des années 70-80 = une force de contestation présente à l'assemblée, l'extrême gauche râvant de transformer la violence et les difficultés sociale en révolution devant redevenir une secte d'illuminés.

Chaque militant, depuis le centre gauche, jusqu'à l'extrême gauche doit maintenant concacrer son énergie à briser les appareils politiques pour imposer une représentation qui permettent de créer un contre pouvoir, si ce n'est une majorité, tout en permettant à chacun de se sentir représenté.

Je n'ai de leçon de militantisme, d'action résistance dans ma vie quotidienne (en pzarticulier par rapport à la consommation), à recevoir de personne, mais je ne me sens représenté par aucun candidat de gauche susceptible avec les coalitions usuelles (PS-MRG-PC-Chevènnement-Les Verts) d'être présents à l'assemblée.
Je ne suis pas le seul, un message violent a été envoyé en 2002.
Il n'a pas été reçu.

On a pris 5 ans de retard.

PS pour ceux qui m'accusent de bobo's attitude.

J'ai 40 ans, avec la flambée des loyers, j'ai été obligé de passer dans un pseudo 2 pièces où endehors de meubles, il me reste 9 mètres carrés pour me mouvoir.
J'avais une bagnole assurée au tier, on me l'a vandalisée l'été dernier, 0 euro d'assurance, j'ai du la donner à un garagiste.
J'ai acheté une des bagnoles les moins chères sur le marché.
On me l'a déjà vandalisée 2 fois.
Ca ne me donne aucune haine ni amertume, mais quand j'entends des mecs devant leur ordi m'expliquer que je raisonne en bobo, ça me rend effectivement ironique.

Hobby31

Se regrouper autour de Bayrou, on croit rêver !!
La gauche a perdu en grande partie grace au double jeu de Bayrou depuis 2005: les élections se sont préparées à droite depuis cette période. Sauf à ne rouler que pour lui même pourquoi n'a-t-il pas appelé à voter Ségo
au second tour, l'UDF n'a été la que pour vampiriser les voix de gauche. La gauche doit se rénover toute seule, ça sera déja assez dur!

bebert

si vraiment sarko veut relever la france , qu'il prenne ségo comme premier ministre au moins il aura toute la france avec lui .

et la contestation étouffé dans l'oeuf chiche

Le commissaire laifaisse

Dommage pour Ségo et la gogoche, mais c'est pas quand on a fait caca dans sa culotte qu'il faut serrer les fesses. Le plan de se faire élire sur son minois aurait presque fonctionné sans les multiples trahisons ou les soutiens trop mollassons d'aucuns de ses amis. Mais on ne peut impunément avoir négligé de travailler ses dossiers pendant des années, c'est aussi le fond qui a manqué et créé ce défaut d'adhésion par delà les critiques de son côté velléitaire et prétentieux. les matraques sont de sortie, les flics défourraillent à tout va, les condamnations contre les étudiants pleuvent,enfin ça cogne contre Dumas, Menigon, etc.. c'est pour éviter ce piège que je soutiens Bayrou, et les zozos de la gogoche qui n'ont rien vu venir auraient du se réveiller quand il était encore temps.La France est le seul grand pays d'Europe qui n'a pas connu de dictature au 20ème siècle, car on doit excepter l'épisode de l'occupation qui n'a pas été l'expression de la volonté populaire.La France parait être en manque de fascisme. La purge des esprits n'a pas été faite, l'idéologie de caniveau qui circule sur les forums etles messageries atteste d'un rallebol général. C'est tout le talent de Sarko 1er d'avoir canalisé et cristallisé ces innombrables frustrations à son avantage. On eût aimé que la gogoche eût le courage d'avoir du courage et s'extirpe de ses petites querelles d'intérêts entre personnes...Mais la première action de la Belle après les résultats fut d'appeler Joe Dalton pour le féliciter, on ne sait jamais, ça peut servir si on a besoin d'une analyse ADN la prochaine fois qu'un de ses proches se fera piquer son solex.
Il faut réformer la France en commençant par son administration et ses institutions, de toute façon ce sera bientôt la seule chose qui pourra se faire, fort heureusement grace à l'Europe. mais si la gogoche loupe ce dernier coche, les belles places ne sont pas près de retomber dans son escarcelle.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.