LaTeleLibre.fr

Ma Photo

Exalead

  • Un nouveau moteur 100% français

Blog powered by Typepad
Membre depuis 01/2006

COMPTEUR

« POLITICSHOW : ITV FRANCOIS BAYROU | Accueil | MADÂME AU CINÉMA L'ENTREPÔT! »

Commentaires

Elisa Jacques

J'ai vu exactement la même chose, avec le visage d'un homme, sur le site de LChe, il y au moins 1 mois.

Finalement, ce n'est plus très original.

Merci quand même.

Au fait, mon histoire est sûrement moins ordinaire que celle de David Serge. La différence fondamentale c'est que lui se torture énormément alors qu'il ne lui arrive rien, alors que moi il m'en est arrivé beaucoup et je ne me torture pas !

Son livre est d'un ennui banal plus qu'ordinaire.

Elisa Jacques

J'ai vu exactement la même chose, avec le visage d'un homme, sur le site de LChe, il y au moins 1 mois.

Finalement, ce n'est plus très original.

Merci quand même.

Au fait, mon histoire est sûrement moins ordinaire que celle de David Serge. La différence fondamentale c'est que lui se torture énormément alors qu'il ne lui arrive rien, alors que moi il m'en est arrivé beaucoup et je ne me torture pas !

Son livre est d'un ennui banal plus qu'ordinaire.

Sylvain

C'est assez impressionnant, la beauté des petits détails qui changent un visage, une vie, un ressenti...
Merci John Paul

czefvc

j'ai vu moi aussi la même chose avec un homme mais sur 6 ans.
J'ai vu aussi l'homme qui réussi a enfilé 150 tshirt si ça vous interesse...

sito

C'est bouleversant tant de bêtise accumulée...

Je précise que cette remarque ne s'adresse pas à vous M. Lepers... Au cas ou... Ils sont devenus si susceptibles aujourd'hui...
Passons.

Bêtise, car cette idée (mais en est-ce une?) plutôt ce passe-temps, est d'une banalité affligeante. Ceci peut certainement contribuer à amuser les cadres moyens et autres ploucs, pour se faire ainsi une réputation dans la blogovision, mais si Les réputations de la télévision on sait ou elles finissent, dans une ferme ou dans un loft, celles, nouvelles, du blog termineront dans les poubelles du disque dur. Les premiers fouillaient les poubelles, les deuxièmes les remplissent. Le cinéma sacrait, la télévision rendait célébre, la blogovision vous rends abrutis. Ou s'arrétera le progrés!

Ou vont-ils s'arrêter les ploucs pour faire parler d'eux? Il est à craindre que la fiévre de l'or blogovisionniste ne les pousse trés loin dans les contreforts de la Sierra Madre, comme aurait dit John Huston. Ils rêvent de faire des sites pour vendre, pour arracher les derniéres pépites à ce nouvel Eldorado: la blogovision et l'Internet en général.

On vient de dépasser le je ne sais plus combien de millions de sites dans le monde...et ce n'est pas fini. Entre celle qui se photographie cent fois par jour, celui qui fait de la musique avec un tuyau placé ou vous imaginez, les photographies du chat et l'homme politique qui tente désespérement de trouver de la volaille, la blogovision sera une mine pour les chercheurs du futur. Car on y trouve de tout. Du pire, du pire et encore du pire et parfois de l'exceptionnellement stupide. Et même il n'est pas rare de dénicher du sublime.

On peut dire qu'avec cette jeune personne on a presque atteint l'exceptionnel. C'est la musique sans doute qui lui confére cette qualité...

A côté de ces amusements et autres passe-temps dignes de la blogovision, vous pouvez vous rendre à la prochaine exposition de Roman Opalka.
http://perso.orange.fr/roman.opalka/

Sans doute vous avez là plus à y gagner. Et utiliser le Web pour autre chose que pour montrer sa quelconque bobine qui défile sous les airs des nouveaux accordéons technologiques.

sandiet

Une parodie de ce genre de film : http://utterlyboring.com/archives/2006/10/24/one_picture_eve.php

Raphaël

Dans le même style, une personne se prend en photo à 09h09 (le titre de son blog) chaque jour depuis 4 ans, Jean-Michel Gobet est l'auteur.
http://www.09h09.com/

avecsarkozy

Plouc je suis certainement car j'ai trouvé cette vidéo assez fascinante. Ce n'est pas tant la prise répétée d'une photographie qui m'interpelle mais le travail aussi simple soit-il cinématographique: au bout de quelques secondes de visionnage, j'ai été comme hypnotisé par le défilement des visages au point de ne plus distinguer ce que je voyais et la musique m'est apparue, tout aussi envoutante, essentiellement par la répétion d'une mélodie douce et régulière. Au départ, elle veut inscrire son évolution physique dans le temps mais du fait de cette "hypnose" visuelle et sonore, le temps s'est arrété.
Merci Monsieur Lepers pour cette tranche de vie. Artistique.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.