LaTeleLibre.fr

Ma Photo

Exalead

  • Un nouveau moteur 100% français

Blog powered by Typepad
Membre depuis 01/2006

COMPTEUR

« BANLIEUE: LA RÉVOLTE PAR LES MOTS | Accueil | RAPPORT SUR LES MINORITÉS DANS LES MEDIA »

Commentaires

sito

Bonjour à tous.

Comme le Web est devenu en peu de temps un lieu ou la liberté a été quasiment bannie, exterminée par la censure, l'autocensure et autres systémes raffinés de mépris de la libre expression, et que de plus le Web est devenu aussi et en même temps vulgairement un commerce, il est possible que je reste ici peu de temps. On pouvait fréquenter les épiceries non seulement pour se nourrir mais aussi pour le plaisir de papoter avec l'épiciére ou de draguer la belle crémiére- les épiceries et les crémeries ont été exterminées par les sous-marchés et leurs pots-de-vin, les hommes politiques maires, députés et autre valetaille ministérielle.
Le Web subit inéxorablement le même sort. Tout s'achéte et se vend désormais, avis comme chemises. Bonne digestion. Quand on sait que la télévision, un outil extraordinaire, n'est plus que l'Empire du commerce publicité- un film ou une quelconque émission ne servent qu'à valoriser les pubs- on imagine aisément ce que le Web sera, est déjà devenu. Essayez désormais d'émettre un avis critique à la télévision? Essayez seulement de vous faire entendre? De même essayez seulement d'émettre un avis critique ou "révolutionnaire" sur le Web, vous verrez ce que le propriétaire du site va vous répondre? Ce que la justice, auxiliaire marron de la police va vous envoyer.
Ces espaces de liberté, selon la formule journalistique mongolienne consacrée, ne sont plus des espaces mais des concentrations d'espace, des camps de concentration de la parole, et ils sont en prime une aliénation considérable de la liberté.

Comme quoi avant de se mettre à parler il faut savoir d'où l'on parle.
Mais qui écoute ici dans le Web? Le passant. Je vous conseille vivement de vous mettre à lire Walter Benjamin, qui en son temps, à l'aube de la prise du pouvoir des nazis en Europe et réfugié en France d'où il allait être chassé, il avait entrepris une analyse des passages du XIXe siécle. Il y décelait dans ces passages, le passant, un être aliéné par la marchandise qui se déploit et qu'il ne fait qu'entrevoir en fugitif et fugitivement, un être destiné à errer. Voici les nouveaux passages du XXIe siécle: le Web.

M. LePers pourra toujours me dire que tout ceci n'a rien à voir avec le sujet du post et le supprimer, il fait ici ce qu'il veut et comme il veut il en est le propriétaire, mais je rappelle à tous qu'avant de parler il faut regarder les conditions de la prise de parole, le pourquoi et le comment de la parole qu'on vous accorde, et à quel prix.

L'introduction en ces lieux étant finie, je vous fais un copier-coller (le copier-coller à cet avantage que vous ne perdez pas votre temps) de ceci:

"S'adressant "avec gravité" au ministre de l'Intérieur Nicolas Sarkozy, Dominique Strauss-Kahn a exigé jeudi soir le retrait des "cars de police des cités", un "signe" nécessaire selon lui si "on veut retrouver le calme dans les jours qui viennent" et "si on ne veut pas que l'anniversaire" de la crise des banlieues "soit un drame".

"Il faut retirer maintenant les cars de police des cités. Ce ne sont pas des terrains conquis militairement et qu'il faut occuper, ce sont des villes où il y a nos jeunes, ce sont des villes où nous sommes tous!", a-t-il lancé.

Brossant un sombre tableau "des barres bétonnées" et "des trains bondés" qui concentrent dans les cités "tout ce que la France compte d'inégalités", DSK a souhaité que les quartiers "populaires", "pauvres" et "oubliés" deviennent pour le futur chef de l'Etat une "priorité de tout premier plan".

Outre le retour "absolument indispensable" de la police de proximité et des moyens supplémentaires, le candidat "social-démocrate" a fait le "serment" de faire de la lutte contre les discriminations "son" combat". Parlant des jeunes des cités "qui rouillent au bas des tours", il a ainsi demandé qu'on cesser "de considérer qu'ils sont dans une réserve d'Indiens".

Avant lui, Ségolène Royal avait prononcé un plaidoyer en faveur de l'intégration: "si la République tient sa promesse égalitaire", "et si la France et si la Nation reconnaissent enfin comme légitimes tous ses enfants d'où qu'ils viennent en cessant de les appeler de la première, de la deuxième, de la troisième génération (...) alors les choses changeront dans notre pays", a-t-elle assuré.

Il faut que nous aidions "les Français à changer de regard et à admettre qu'une France métissée c'est une chance et c'est notre avenir aussi", a-t-elle conclu. Il faut "sortir les Français de leurs peurs, de leur repli sur des identités imaginaires en les aidant à regarder l'horizon". "

Il y a tout de même des choses gravissimes qui se passent en France et dans le monde non?

sito

Qand à Romain Dudek qui nous vante son cd pour 15 euros, sa pose en Guevara ou en Lénine ça ressemble en masculin du Loiret à la pose de Madonna en révolutionnaire...

Pauvre monde...

Cher Romain, Deleuze dit clairement que l'art c'est de la résistance, des ouvriers devant la porte d'une usine font la même chose qu'un artiste devant son oeuvre: ils résistent.

Elisa Jacques

C'est pas très lumineux puisqu'elle en a 3 dont une fille adoptive.

Jacques aussi il a beaucoup d'enfants, en Irak, au Liban. Et vous ?

John Paul

@ Sito,
Que se passe-t-il? Pourquoi un artiste n'aurait pas le droit de vendre son travail? Pour avoir grâce à vos yeux, il devrait faire de la musique gratuitement? Si je parle de son nouveau disque, c'est que j'apprécie ce qu'il fait, c'est tout. Vous n'êtes pas obligé(e) d'aimer, mais pourquoi une telle réaction? Un jour je devrai trouver un financement à mon travail sur le web, il y aura de la pub sur le blog, ou un abonnement, enfin les moyens de vivre! Le web c'est la liberté, mais c'est aussi le monde, avec toutes ses complexités.

Pillavoine P

Merci John Paul. Grâce à toi je découvre Romain Dudek... et j'adore.

Tout me parle en ses chansons : Textes, idées, humour, colères, enfance, parents, ironies sociales,... un grand artiste ce Romain !

herve33

Entièrement d'accord avec John Paul , il faut bien vivre , même si cela aurait peut-etre été plus efficace si cet auteur avait proposé son oeuvre en téléchargement en échange d'un don par exemple .
Certains pensent que dès que quelqu'un essaie de gagner un peu d'argent de son travail , c'est un colabo du système capitaliste , et que ce qu'il réalise ne vaut pas la peine d'etre acheté .
Le Web censuré ? ou est la censure , sito , le fait que tu puisses poster un commentaire montre déjà que n'y a pas censure .

Sito , je préfère etre un passager du Web qu'un spectateur de télé où on nous donne pratiquement plus le choix qu'un programme à la TF1 .

Pauline Etchevara

Il y en a qui pensent qu'il suffit d'avoir lu Deleuze pour le comprendre...

Ou plutôt de montrer qu'ils l'ont lu pour tenter de faire croire qu'il l'ont compris...

L'art n'est pas un acte gratuit. Il a du sens. C'est sa seule existence qui empêche les gens d'être aussi stupides et aussi bêtes qu'ils le seraient s'il n'était pas là.
Tiens, c'est du Deleuze.

Vouloir réduire l'acte de création à la gratuité dans notre société, c'est le nier. C'est confiner son auteur à l'inexistence.

Dudek vend son CD 15€ ? ça n'est pas assez ! Il en vaut Cent, il en vaut mille !!!!
Et ce, même en dehors de sa qualité (son écriture est époustouflante, son style musical inclassable !).

Quoi qu'il en soit, on ne DOIT pas malmener un artiste. (tiens c'est du Deleuze aussi...)

Pauline Etchevara

Pardon j'ai commis une erreur : c'est "on ne PEUT pas malmener un artiste" et ça veut tout dire.

Je ré-écoute Romain Dudek en boucle depuis une hier (notament "salauds d'pauvres" et "Les parents indignes") et je trouve décidément que c'est un très très grand artiste...

Merci John-Paul.

sito

Cher John Paul

Vous voyez qu'il suffit de dire autre chose que des banalités affligeantes pour être banalement roué de coups. L'ancienne bastonnade. On peut en être fier par les temps qui galopent.

Il est bon de faire entendre une autre petite musique, celle que la stupide moralité ambiante ou la pensée ramollie vous débite autant à la télé que sur le Web. Et dans le Web cette crétinerie envahissante s'exprime par tous les pores, des pores trés bouchés. Respirez le grand air, allez voir plus haut l'air y est plus vif!!

Si déjà je provoque un peu de remous dans le fond de la casserole, j'en serais largement récompensé...

Bien à vous John paul.

sito

J'ai reçu sur mon mail cette réponse de Romain Dudek que je vous fait partager. Je le fais, et j'espére que M. Lepers ne m'en voudra pas, parce que l'échange me parait intéressant.

(L'objet de son mail est le suivant: "Deuleuze ? ah ah ah !")

"Bonjour cher Sito,

Au risque de vous décevoir, vous n'êtes pas le seul à avoir lu Deleuze.
Je n'ai pas pour habitude de répondre aux imbécilités que je peux lire
ça et là à mon sujet sur le ouaib...
Mais pour vous je fais exception : Deleuze, il ne suffit pas de le
lire,
encore faut-il le comprendre.
La bouillie verbale que vous présentez comme introduction liminaire
montre bien que ce n'est pas votre cas.

C'est prourquoi je vous déconseille de vous pencher réellement sur mon
écriture et d'écouter mes chansons.
Penchez-vous donc sur votre propre capacité à penser, à écrire et à
exister.

Cela NOUS serait plus utile."


Tout d'abord, cher Romain Dudek, votre "ah! ah! ah!" confine sans doute à la moquerie méprisante envers le simplet que vous me soupçonnez d'être, matiné pour vous de prétentieux qui jette quelques phrases d'un grand philosophe qu'il n'a, dites vous, jamais lu ou jamais compris. Comme vous ne me connaissez ni d'Eve ni d'Adam, les caractéristiques particuliéres que vous m'attribuez vous avez sans doute dû les trouver dans le marc de café. Avant d'insulter copieusement les gens, et je suis peut-être aussi un client de votre petit commerce, vous devriez prendre quelques précautions. Aprés tout le marketing peut aussi se tromper parfois: je maintiens que votre "chapeau" ressemble trop à celui de Madonna.


Je n'ai à aucun moment parlé de vous, dans ma "bouillie verbale". J'ai parlé de votre pose et de votre "chapeau". Relisez. Votre personne vous semblez en faire un cas excessif d'attention, mais je ne la connais pas donc je ne peux rien en dire. Ne vous sentez donc pas blessé pour une blessure qui n'est que dans votre imagination. Vous me déconseillez de me pencher, sachez que je ne me penche jamais, ni courbe l'échine ni me mets à genoux devant rien. Je ne me pencherais pas donc sur VOTRE écriture ou VOTRE musique comme vous me le conseillez aimablement- il y en a d'autres, je vous le rappelle. Par les temps qui galopent je m'abrutis avec Hendrix, Sex Pistols (no future for you, no future for me) et autres ROck'n Roll Animal. Mais ah! ah! ah! eux non plus je ne les ai jamais écoutés...

Ce qui m'attriste dans mon époque, ce ne sont pas les êtres comme vous que je crois sincéres et réllement artistes, c'est ce qui gravite et papillonne autour d'eux, ce qui les crétinise ou les crétinisera.
Les moyens de production et les moyens de distribuer cette production sont devenus tels que vous n'étes plus, cher Romain, "le feu de Dieu qui se consume lui-même", suivant les mots d'Artaud parlant de l'artiste, mais une marionnette éteinte et vidée de ses substances.
Nietszche (ah! ah! ah! encore un que je n'ai jamais lu) disait que l'artiste est un inspirateur, il inspire le monde, il l'avale, et il inspire les autres. C'est sur ce double partage que se joue toute la possibilité de l'art.

J'espére vous avoir été utile.

Bien à vous.


Jo

"Salauds d'pauvres" ça fait un peu penser à "y'en a marre des pauvres" de Didier Super.
Enfin, moi je dis ça, je dis rien :)

sito

Je vous poste cette série de mails avec Romain Dudek qui vous permettra d'une part de mieux saisir ce qu'est le nommé Web, d'autre part d'approfondir la notion de blogovision.

Romain Dudek, ou celui qui dit être le vrai Romain Dudek, a tenu à démasquer l'imposture de celui qui s'est fait passer pour lui en m'envoyant un mail que vous pouvez lire plus haut dans les posts. Il tient à préciser qu'il n'est pas l'auteur de ces propos.

Peut-être, mais on ne saura jamais qui est le vrai Romain Dudek, le premier qui m'a envoyé le premier mail, ou bien le deuxième qui m'envoie un mail me prévenant qu'il n'est pas ce Romain Dudek là. Vrai, faux, virtuel, réel, tout ceci se mélange joyeusement dans cette soupe blogovisionniste et webiste.

Rien de bien nouveau, déjà les journaux pléthoriques du XIXe siècle ne savaient même plus eux-mêmes distinguer entre la calomnie et la vérité, quant aux personnes qui les lisaient ils faisaient peu la différence entre la fiction et la réalité de leurs articles.

Tout de même, il faut noter que si réaction il y a eu ici c'est essentiellement parce que j'ai placé cette petite histoire sur la place publique. La place publique inquiète quand même beaucoup ceux qui gagnent de l'argent avec elle. Pour dormir tranquilles et bien se reposer au bord des lacs suisses, nos dirigeants, gouvernants, hommes d'affaires, gens du spectacle, "élites" et autres profiteurs aimeraient pleinement et totalement, totalitairement, la contrôler. Le Web et la blogovision a cette énorme particularité par rapport aux médias d'antan qu'elle est et restera incontrôlable. Et ce malgré la pénalisation chaque jour plus nombreuse du Web qui fait de chacun d'entre nous a tout instant des délinquants passibles des tribunaux. Sans parler de la censure et l'autocensure qui s'y exerce.

Bref, cette petite histoire éclaire un peu.

La voici:

1/ je suis surpris de recevoir ce courier. Ne vous ayant jamais écrit, et n'étant pas au courant de vos considérations concernant ma production (ou ma "pose" et mon chapeau apparement...), j'en viens à supposer que mon identité à été empruntée d'une manière ou d'une autre... Je vais essayer d'en savoir plus.

Quoiqu'il en soit, votre interlocuteur mystérieux à eu quasiment raison sur un point : Je n'intervient Jamais dans les discussions me concernant sur Internet.
Exprimez-vous donc à votre guise, par ailleurs, je suis partiellement d'accord avec vous...

Je ne vois pas ce que John-Paul vient faire là dedans ?

Amitiés.
Romain Dudek

2/ Cher Romain Dudek
Un courrier m'a été envoyé, dont vous pouvez voir l'origine et lire le contenu. Je me suis permis d'y répondre puisqu'il semblait émaner de vous. Sinon de quelqu'un de votre entourage. Si c'est une usurpation, ou autre chose, je ne peux pas le savoir.
Si un jour vous avez le fin mot de l'histoire...
John Paul Lepers n'a rien à voir là-dedans, mais toute cette discussion est partie de son site ou il a écrit un post vous concernant. Voilà c'est à peu prés tout.

Ravi de vous avoir rencontré par mail interposé, vrai ou faux, et de savoir que nous partageons partiellement certains points. (Mais peut-être que ce dernier mail est aussi un faux Romain Dudek...)

Mes amitiés
Jose Luis

3/ J'ai bien vu l'origine et le contenu du mail en question... Je ne puis hélas que vous affirmer que ça n’émane ni de moi ni d’un de mes proches.

Je n’ai pas tenu ces propos et je suis en désaccord avec eux : d’une part, je n’ai pas lu Deleuze et d’autre part, j’estime que vous avez le droit d’exprimer vos critiques surtout s'il s’agit de comparer ma casquette à celle de Madonna… Mais le fait que vous ne pouviez pas savoir que je n’en étais pas l’auteur ne justifie pas de rendre publics ces propos en affirmant que je le suis. La moindre des choses eut été de le vérifier.

Comme je vous l’ai dit, je suis partiellement d’accord avec vous, mais je n’apprécie guerre votre ton et vos sous-entendus déplacés. Je ne mets pas en doute votre intégrité, ayez soin, s’il vous plaît, de ne pas spéculer sur la mienne ni sur celle de mes proches.

Merci.
Romain Dudek

PS : Vous pouvez apporter ce correctif sur le forum de JP, ce serait une façon de rectifier mes prétendus propos et de boucler la boucle. Si vous ne le faites pas, je n'interviendrais pas non plus, cela ressort de votre responsabilité et de votre éthique personnelle


Mon éthique personnelle ne s'accommode jamais de certains comportements et attitudes. De certaines poses.
Je vous souhaite bonne chance M. Romain Dudek, très sincèrement.

Pour finir, ceci: "Un Etat virtuel dont le lieu serait un site d'Internet, un Etat sans sol, sera-ce, voilà la question qui nous oriente, un Etat intellectuel? Un Etat dont les citoyens seraient essentiellement des intellectuels, des intellectuels en tant que citoyens?"

John Paul

Sito,
Pourquoi continuer à entretenir le doute sur le vrai ou le faux Dudek? On dirait que ça sert votre apparente fascination pour un "Etat virtuel"... C'est le vrai Romain qui a démenti le premier mail, je peux vous le garantir.

zou

Tous au concert au divan du monde !ça va dépoter, non ?
Point d'esprit de lourdeur là-bas !

loim

Je n'ai pas d'yeux, je ne sais pas lire, je n'ai que deux grandes oreilles reliées directement au palpitant. Chacun son truc...
Je ne garde donc que le meilleur et le meilleur,ici et maintenant, c'est Romain DUDEK.
Merci à vous Monsieur Lepers découvreur en chef !

talo

il semble que la sagesse des réponses de Romain Dudek ait réussi à toucher sito... Ou alors c'est peut-être qu'il a fini par faire ce qu'il aurait dû faire juste avant de donner son avis sur l'auteur : ECOUTER SON ALBUM !
Un vrai régal, si je peux me permettre...

J. Mister Freeze

Moi aussi j'apprécie le travail de monsieur Dudek, je tiens à le dire puisque cette page sert à donner son avis sur sa musique. Je précise car le début de la page est complètement hors propos.

Sito me semble être assez érudit et bon orateur, il ne lui manque que la sagesse de réserver ses propos pour d'autres sujets au combien plus pertinents, qui lui permettront d'assouvir d'avantage son éventuel besoin de reconnaissance.

En tout cas bonne continuation à M. Dudek.

Bises.

coco

j'aime le style d'écriture des chansons de Romain Dudek, c'est un subtil mélange d'humour et de poésie qui lui permet de nous faire partager agréablement des idées , des sujets de reflexion sans colmplaisance je trouve. J'aime aussi beaucoup la musicalité de certaines de ses chansons, comme par exemple Etoile, mais à quoi fait-il reférence à votre avis dans cette chanson ?

sito

Je tiens à vous dire chers amis que mes propos concernant ce musicien n'étaient nullement une quelconque appréciation et encore moins une quelconque critique de sa création. Je m'en voudrais de dire du mal d'un artiste quel qu'il soit, encore plus de "critiquer" ce que je ne connais pas ou mal.

Je parlais seulement d'une certaine "pose", qui n'augure rien de bon, et d'un environnement affligeant et rapace qui entoure comme une croûte bien dure tous ces artistes. Il suffit de lire le communiqué de presse pitoyable pour s'en désoler. Vous me direz qu'il ne l'a pas écrit lui-même- il a pourtant dû le lire... Mais a t'il les moyens de s'y opposer?

J'espére avoir été clair.

sito

Avez-vous écouté la "question 1 " de Joey Starr dans son album "Gare au jaguar"?

Ariane

Il y a des individus qui se battent pour exister, pour travailler, pour partager . Il y a des artistes qui pensent, qui sentent et nous donnent à penser, à sentir .
Romain Dudek est de ceux là !

Delphi

J'ai vu Romain en concert au divan du monde et c'était fantastique ! ! !

Ce gars-là a un talent fou et une présence scénique d'une finesse et d'une force incroyable.

J'ai acheté l'album "pour voir" (ou plutôt pour entendre) avant d'aller au concert et je vous le conseille vraiment, c'est un pavé dans la mare, mais c'est un bijou !

Merci Romain.

Delphi

Je n'ai pas révé !!!
En ouvrant mon Télérama, sur quoi je tombe ?

"Poésie des usines" le CD de Romain !
Avec une super bonne critique et trois fff.

C'est pas beau ça ?
Bravo !

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.